La Ligne Rouge, 1999

La Ligne rouge © WEBER/SIPA

Pourquoi ? 20 ans que Terrence Malick n'avait pas tenu une caméra avant La Ligne Rouge : force est de constater que ce cinéaste peu prolifique n'avait rien perdu de son savoir faire. Ce film de guerre devient en effet sous nos yeux une véritable ode à la nature, une dénonciation virulente de l'inutilité de la guerre, un film égalitaire sur les perdants, pour lui forcément des deux côtés du front. Indispensable.

L'avis d'une lectrice - Françoise : "Ce n'est pas vraiment un "film de guerre", mais l'introspection, la recherche d'une réponse à la finalité (y en a-t-il une ?) de toutes ces atrocités guerrières".

La fiche du film l Lire les avis