J'ai testé pour vous... la nouvelle E-Méhari de Citroën

Direction Ibiza pour découvrir la nouvelle création signée Citroën : la E-Méhari ! Pour 2016, la marque française propose une version restylée et 100 % électrique. Verdict.

© Anouchka Baume

La Méhari a vu le jour en mai 1968 et a rencontré un joli succès dès sa sortie. Quarante sept ans plus tard, Citroën joue sur la nostalgie en proposant une nouvelle version de cette voiture de plage. En bonne héritière de la Méhari historique, ce modèle de cabriolet à 4 places peut se dévêtir partiellement ou complètement selon l'envie. Elle possède un toit souple et des vitres en plastique transparent qui, précisons-le tout de même, demande un peu de temps et d'agilité à mettre en place. Mais qu'elle soit décapotée ou pas, la E-Méhari surprend, attire l'attention et fait sourire grâce à son design coloré et fun. Ses courbes tout en rondeurs, presque féminines, lui confèrent un look moderne et agréable à regarder (ça compte !). 

Autre point positif, ses différentes teintes disponibles : rouge-orangé, vert-jaune, bleu lagon et beige, 4 peintures au choix qui changent vraiment de ce qu'on a l'habitude de voir dans le paysage automobile. L'intérieur propose lui-aussi deux garnissages tels qu'un beige élégant et un rouge-orangé à l'imprimé hawaïen qui sont tous deux complètement imperméables. Comme la version originale, elle peut se laver au jet d'eau. Hyper pratique après une journée plage avec du sable dans l'habitacle et le bikini trempé ! La E-Méhari possède comme son nom l'indique, un moteur 100 % électrique avec une batterie LMP® fournie par le Groupe Bolloré. Malheureusement, rouler écolo a un prix et vous devrez rajouter 79 €/mois pour la location de cette fameuse batterie. Côté autonomie, elle oscille entre 100 et 200 km en fonction du lieu où vous l'utilisez, en ville ou hors agglomération. Pour le rechargement, il ne vaut mieux pas être pressée puisqu'il faut la brancher 13h sur une prise domestique en 10 ampères pour qu'elle soit de nouveau opérationnelle.

Une fois assise au volant, c'est le moment de faire connaissance avec le tableau de bord qui apparaît plutôt sommaire. Il ne s'encombre pas de commandes inutiles et rassemble finalement toutes les fonctionnalités nécessaires : affichage digital de la vitesse, consommation de la batterie en temps réel, etc. Dès les premières secondes de conduite, le plaisir est au rendez-vous ! Les sièges sont confortables, il y a de la place pour les jambes et les suspensions sont assez souples pour encaisser les chocs. Une centaine de kilomètres devant moi à sillonner les routes d'Ibiza, je me demande où se trouve l'autoradio. En fait, la E-Méhari possède carrément un système audio Parrot bluetooth. Dommage que l'écoute soit quelque peu perturbée par le vent et la vitesse qui peut atteindre 110 km/h maximum. Côté rangement, il ne vaut mieux rien laisser dans la voiture puisque les portes ne se verrouillent pas, à l'image de la première Méhari. Déstabilisant peut-être mais terriblement pratique ! Le coffre renferme néanmoins un emplacement de 100 L afin d'y déposer vos effets personnels. En définitive, j'apprécie réellement le côté électron libre de la E-Méhari qui fait partie de ces voitures originales et ludiques. Seul bémol : le prix, très élevé. Peu de personnes pourront dépenser 18 700 € (bonus écologique déduit) pour rouler cheveux au vent dans cette auto estivale et exclusivement dédiée aux loisirs.

Grille de critères féminins
Critères Peut mieux faire Bien Parfait
Source : JDF
Look "It car"     X
Je ne raye pas ma voiture   X  
Je mets la poussette X    
Le prix est attractif X    
Made in France     X
Je ne pollue pas la Terre     X
J'accélère X    
Je n'ai pas mal au dos     X
La E-Méhari de Citroën © Anouchka Baume
Test de la E-Méhari de Citroën © S de P - Citroën
L'intérieur de la E-Méhari © S de P - Citroën