Essence, diesel ou électrique : comment choisir son type de voiture ?

Pour répondre aux besoins de leurs clients, les constructeurs ont multiplié les types de motorisations. Si chacune a ses avantages et ses inconvénients, à l’heure du choix, tout dépend de l’usage que vous comptez faire de votre véhicule.

Essence, diesel ou électrique : comment choisir son type de voiture ?
© Fotolia

Choisir sa voiture : le diesel en tête

Si les modèles diesel constituent la majeure partie de notre environnement automobile, les autres motorisations gagnent du terrain dont les modèles essence. Le diesel a toujours la réputation de favoriser une faible consommation et d’être plus économique, notamment pour les conducteurs empruntant de longs trajets, avec plus de 30 000 kilomètres par an par exemple.

Il est moins cher à la pompe, et les moteurs s’usent aussi moins rapidement, ce qui leur confère une meilleure valeur de vente sur le marché de l’occasion. En revanche, les voitures diesel coûtent plus cher à l'achat et en entretien : moins performantes sur les trajets courts, la tendance s’inversera. Les pièces souffriront davantage, et la consommation s’en fera ressentir.

Choisir sa voiture : l’essence gagne du terrain

De plus en plus de gens (re)viennent à l’essence, notamment concernant les citadines et autres petites voitures. À l’instar de ses consœurs, c’est la championne en termes de prix à l’achat. La puissance des moteurs a été optimisée ces dernières années, avec un abaissement notable de la consommation.

Les voitures à essence conviennent parfaitement aux conducteurs empruntant leurs petits trajets quotidiens, à raison de moins de 15 000 kilomètres par an. Le moteur tournant plus vite qu’un diesel, sa durée de vie est en revanche plus courte, bien que l’écart se soit réduit sur les nouvelles voitures. Le prix à la pompe est également plus cher qu’un diesel. Après, sauf cet aspect, regardez les différentes options.

Choisir sa voiture : l’électrique fait doucement sa place

Si de nombreux modèles fonctionnent avec une motorisation hybride, combinant un moteur thermique et un moteur électrique, c’est qu’ils favorisent une meilleure consommation, associée à de faibles émissions de CO2. Convenant surtout pour les conducteurs en ville, leur prix d’achat reste toutefois très élevé. À voir donc si entre faible consommation et déduction fiscale, l’achat est rentable pour vous.

Quant à la voiture électrique "pure", elle reste assez rare sur les routes. Entre manque d’incitation fiscale, points de recharge limités, et autonomie restreinte, elle peine à faire sa place. Elle présente néanmoins de réels avantages quant à la douceur de conduite, à l’élancement instantané (à l’instar d’un moteur thermique, graduel), et à l’absence de pollution, ce qui la rend idéale en ville.