Rétromobile 2015 : un conte de fée automobile (collection Baillon)

Il y a quelques mois encore, une magnifique collection automobile dormait sous des hangars depuis 50 ans. Mais aujourd'hui, au salon Rétromobile 2015, a lieu la vente de ces trésors retrouvés.

Rétromobile 2015 BAillon
collection baillon
Cette histoire, digne d'un conte, est belle : en septembre 2014,  la collection Baillon est retrouvée par hasard et dévoilée au grand jour. © Collection Baillon 

La collection Baillon a quelque chose de la Belle au bois dormant. Pendant un demi siècle, des carrosses ronflaient sous des hangars, magnifiques et oubliés. Mais aujourd'hui, temps fort du salon Rétromobile 2015 :  Artcurial met en vente ces 60 voitures de collection de grandes marques oubliées pendant 50 ans, enfin retrouvées et éveillées. Cette histoire, digne d'un conte, est belle : en septembre 2014,  la collection Baillon, du nom du passionné qui les a amoureusement gardés, est retrouvée par hasard et dévoilée au grand jour. Imaginez une grande demeure nichée dans un recoin, loin du monde et des abris usés parle temps sous lesquels se dessinent des formes automobiles.
Tout à l'heure, ces bijoux à quatre roues estimés à quelques milliers d'euros et jusqu'à douze millions pour la plus chère la Ferrari 250 GT ex-Alain Delon qui a joué dans "Les Félins" en 1964 avec Jane Fonda, seront vendus. Chose étonnante : la poussière accumulée depuis des décennies n'a pas été enlevée et fait partie du tarif. Ainsi laissées dans leur jus par Roger Baillon, un entrepreneur dirigeant une société de transport basée dans l'ouest de la France et passionné d'automobiles, ces trésors feront le plus grand bonheur du public. Bugatti, Hispano-suiza, Talbot-Lago, Panhard-Levassor, Maserati, Ferrari, Delahaye, Delage, une des trois Maserati A6G Gran Sport carrossée par Frua de 1956 estimée de 800.000 à 1,2 million d'euros. Au total, cette incroyable collection faite de carcasses qui ont repris vie, devrait battre tous les records puisqu'elle est estimée entre 9,5 à 12 millions d'euros.