Inès fait sa DS

La savoureuse citadine DS3 signée Inès de la Fressange arrive en série. Avec la griffe de l'ex-mannequin vedette, cette auto prend des allures de Parisienne chic.

DS3 Inès de la Fressange
ds3 ines de la fressange
Au programme de cette DS3 Inès de la Fressange : une peinture exclusive, un bleu d'encre fort réussi d'ailleurs, et des coques de rétros rouge. © DS

Ce n'est pas vraiment une surprise puisqu'après le concept-car présenté au dernier Mondial de l'Automobile, la série limitée Inès de la Fressange tirée tout droit de la DS3 débarque chez tous les garagistes. L'initiative, lancée au cours de la grand'messe de l'auto à Paris en octobre dernier était avant tout caritative. L'ex-mannequin et égérie, aujourd'hui styliste, avait prêté son nom, et son coup de patte pour rédécorer deux petites DS qui ont été vendues aux enchères au profit de l'association Chirurgie Cardiaque Enfants du Monde. Une opération qui avait permis de récolter 52 000 euros. La version qui débarque dans les concessions ces temps-ci est du même acabit et varient très peu des modèles de série. Au programme : une peinture exclusive, un bleu d'encre fort réussi d'ailleurs, et des coques de rétros rouge. En prime, les fashionistas automobiles auront droit à un strip qui longe la custode arrière et qui reprend les petits dessins des correspondances aériennes du bon vieux temps de l'aérospatiale. Et ? C'est tout. La voiture reste identique et la série limitée est disponible avec deux moteurs essence (110 et 165ch) et le diesel de 120ch. Les tarifs de la DS d'Inès restent plutôt contenus, puisqu'elle est disponible entre 23 950 et 26 400 euros.