Réforme du permis : une amélioration, pas une révolution

La réforme " Macron " du permis de conduire a pour objectif de réduire les délais d'attente, les coûts de l'examen et les inégalités territoriales. C'est pas gagné.

Macron permis de conduire
permisconduire ecosocioconso
Paris n'est pas seulement la ville qui accuse le plus d'échec à l'examen sur tout le territoire : c'est aussi celle où passer son permis coûte le plus cher © EcoSocioConso

800 000. C'est le nombre de candidats qui chaque année, en France, se présentent à l'examen du permis B. 800 000 courageux qui doivent faire face à des délais d'attente monstrueux, des surcoûts indignes dès lors qu'ils échouent à la première tentative, sans parler des inégalités territoriales inacceptables.Le site EcoSocioConso.com s'intéresse au fameux papier rose et publie demain une infographie comparant le prix moyen du permis de conduire et le taux de réussite à l'examen dans 15 villes françaises. Le constat est accablant. On apprend notamment que Paris n'est pas seulement la ville qui accuse le plus d'échec à l'examen sur tout le territoire : c'est aussi celle où  passer son permis coûte le plus cher... Bonne nouvelle, tout de même, cet examen du permis va être réformé. Monsieur Macron, à l'origine de fameuse loi qui porte son nom, promet même " de gros changements ". Le principal changement notable concerne les délais de passage du permis vont être réduits à 45 jours, soit la moitié des délais actuels. Quand on sait que chaque mois de délai gagné représente en moyenne 200 euros d'économie pour les candidats, on apprécie... 

Une mini réforme

Néanmoins, la réforme qui doit permettre, selon le ministre, d'améliorer la formation à la conduite tout en diminuant son coût et en augmentant son taux de réussite, s'apparente plutôt à une réformette... Beaucoup de belles idées – " C'est une réforme de justice sociale, puisqu'elle va contribuer à corriger les inégalités territoriales constatées dans le passage du permis et renforcer les aides aux familles " - mais concrètement pas grand-chose. Dommage, car le permis de conduire est un élément essentiel de l'insertion sociale et professionnelle, en particulier pour les jeunes. Pour beaucoup d'entre eux, un permis de conduire est tout simplement un passeport indispensable pour l'emploi.