J'ai testé la Nissan Pulsar

Nissan sort de sa poche une nouvelle berline 5 portes : la Pulsar. Je l'ai testé à Barcelone où la nippone a été dessinée, conçue et produite.

Essai Nissan Pulsar
pulsar 4
Comme au golf, la précision et l'endurance sont au rendez-vous avec la Nissan Pulsar . © Anne-Charlotte Laugier 

Débourser entre 20 000 et 34 000 euros pour être assise en hauteur ? Pas question. Passer derrière le volant d'une auto au look de SUV sans que cela en soit un ? Oui, en revanche. Pour toutes celles qui désirent à la fois dépenser moins, conduire sans être perchée et profiter d'une belle habitabilité, Nissan dégaine la Pulsar. Son grand coffre (385 l) et ses places arrière dignes d'une limousine sont ses principaux arguments. Des atouts suffisants pour tenir en respect l'armada de berlines compactes qui pullulent sur le marché. En y ajoutant des petits prix (à partir de 18 790 euros) systématiquement en deçà des rivales, Nissan espère bien faire un retour gagnant au pays des berlines compactes, les autos les plus vendues en Europe. 

Une berline efficace&pragmatique

Du pragmatisme. Voilà ce que l'on cherche aussi dans une berline. Et la Pulsar en apporte une bonne dose sans laisser de côté la coquetterie. Car la nippone se crée une petite allure athlétique avec ses lignes équilibrées, sa calandre et son bouclier dont le design rappelle un certain Qashqai. Mais la berline obéit à un ratio prix/qualité/habitabilité/équipements plutôt gagnant. Aspect sympathique : la Pulsar rend accessible des technologies inédites sur le segment. Parmi ces dernières, figure le Nissan Safety Shied (bouclier de sécurité) avec détection des objets en mouvement, alerte de franchissement de file et surveillance des angles morts.

pulsar 5
En ville, on manoeuvre la Pulsar facilement. Sur routes ou autoroutes, le moteur 1.5l diesel de 110 ch est agréable. © Anne-Charlotte Laugier

En ville, on manoeuvre la Pulsar facilement. Sur routes ou autoroutes, le moteur 1.5l diesel de 110 ch est agréable et se contente de moins de 6l/100, même à des allures peu recommandables. Quant au moteur essence de 115 ch, il aurait pu consommer un peu moins s'il avait été plus moderne. Aujourd'hui, c'est un bloc 3 cylindres existant chez les concurrents qui permet de réduire la facture de carburant. Heureusement, le système NissanConnect installé sur la console centrale vient nous faire oublier ce tout petit désagrément. Et met en route notre instinct geek : entièrement personnalisable, l'afficheur de l'ordinateur de bord peut être configuré pour fournir des instructions de navigation, des conseils et alertes ainsi que des données relatives aux performances de notre auto. Dans le monde des berlines, la Nissan Pulsar devrait réussir son swing.

 


En chiffres

À partir de 18 790 €, jusqu'à 26 7900 €
Moteurs : 4 cylindres en ligne, turbo-essence 1.2 DIG-T 115 ch
4 cylindres en ligne, turbo-diesel 1.5 DCI 110 ch
Vitesse maxi : 190 km/h (essence et diesel)
0 à 100 à€¯km/h : 10,7s (essence) – 11,5s (diesel)
Cycle mixte : 5 l/100 km (essence) – 3,6 l/100km (diesel)
CO2 : 117 g/km - bonus/malus neutre (essence) – 94g/km – bonus/malus neutre (diesel)
Poids : 1 333 kg (essence) 1 382 kg (diesel)
 

 
Grille de critères féminins
Critères Peut mieux faire Bien Parfait
Source : JDF
Look "It car" X    
Je ne raye pas ma voiture     X
Je mets la poussette     X
Je mets le siège bébé     X
Je ne me perds pas     X
Je ne pollue pas la terre   X  
J'accélère   X  
Je n'ai pas mal au dos     X