J'ai testé la nouvelle Toyota Aygo

Impossible de ne pas remarquer son look spectaculaire. Avec son esprit Manga, la nouvelle Toyota Aygo sort forcément du lot et se démarque, au moins physiquement, des autres minicitadines que sont la Citroën C1 et la Peugeot 108.

Essai Toyota Aygo 2014
toyota aygo 2014
La nouvelle Toyota Aygo lance la vague d'un style Manga décomplexé. Et ça plaît. © Toyota Aygo

Pour affadir la concurrence, Toyota a donné un cachet très typé à sa minicitadine. La nouvelle Toyota Aygo lance la vague d'un style Manga décomplexé. Et ça plaît. On la dit "fun" ou "décalée". En finition orange, c'est assuré. Déclinée en 3 ou 5 portes, la nouvelle Toyota Aygo se distingue aussi de ses concurrentes par une vitre arrière biseautée. Jolie esthétiquement mais moins probant techniquement. 

 

S'amuser à la personnaliser

Idée toujours rafraîchissante et qui attise la convoitise : la minicitadine japonaise aux airs de bande dessinée surfe sur la tendance personnalisation. Vous pouvez changer la couleur de certains éléments de carrosserie et interchanger des panneaux de couleurs dans l'habitacle. C'est par exemple le cas de la console centrale qui regroupe l'écran tactile de 7 pouces et le système de chauffage-climatisation. Inspiré de l'univers de la moto, le combiné d'instruments loge le compteur de vitesse sur un demi-cercle tandis que le compte-tours forme une bandelette sur le côté gauche.
Bien équipée, on trouve une caméra de recul de série et l'ensemble des connexions USB et Bluetooth. Attention, le volant se règle uniquement en hauteur. Mais le siège réglable en hauteur également, permet de compenser l'éventuelle gêne. En gagnant 29 litres, le coffre offre désormais une capacité de chargement de 168 litres, du plancher au cache-bagages. Elle atteint 180 litres en comptant l'espace sous le plancher du coffre et même 196 litres en remplaçant la roue de secours par un kit anticrevaison. La future Renault Twingo fait un poil mieux avec 200 litres.
Sur la banquette arrière, deux adultes peuvent se caler. Même si elle sera plus le terrain de jeu favori des enfants.

aygo 4
Bien équipée, on trouve une caméra de recul de série et l'ensemble des connexions USB et Bluetooth.  © Toyota Aygo 2014

Moteur

Bonne nouvelle au démarrage du moteur. Le bruit et les vibrations du moteur 3 cylindres ont pratiquement disparu. La nouvelle Toyota Aygo reste stable même lorsque j'appuie fort sur les freins dans un virage abordé un peu vite. La direction, plus informative, et la boîte manuelle à 5 rapports, au guidage plus précis, décuplent le plaisir de la conduire. Niveau consommation, notre minicitadine extravertie ne fait pas d'extravagance : ce sera du 5.4l/km (3.8l/km officiels). Quant au confort, rien à dire. La sellerie est très agréable. Avec une accélération de 0 à 100 km/h en 14,2 s du petit 3 cylindres de 69 ch, vous ne serez pas collé au siège. Mais la petite sonorité atypique vous sera agréable à l'oreille sans être envahissante. Même à 130 km/h sur l'autoroute, vous resterez dans votre bulle Manga bien insonorisée.
 
J'ai aimé : son confort et son comportement routier
J'ai moins aimé : le manque de chevaux et la non présence de régulateur de vitesse (alors que le limitateur y est)
 

Tarifs

De 10 500 à 12 000 euros en 3 portes
De 10 900 à 15 000 euros en 5 portes
Bonus de 150 euros
 
 
 
Grille de critères au féminin
Critères Peut mieux faire Pas mal Parfait
Source : JDF
Effet "It car"     X
Je ne raye pas mon auto     X
Je mets la poussette   X  
Je ne pollue pas la terre     X
Je me gare facilement     X
Je n'ai pas mal au dos     X
J'accélère   X