J'ai testé la nouvelle Mercedes classe C

Mercedes lance la commercialisation de la nouvelle classe C, son modèle le plus vendu dans le monde. Pour vous, je l'ai testée dans la campagne Yvelinoise.

Nouvelle Mercedes classe C
capture
Dans l'habitacle, un pavé tactile surplombant une molette rotative a pour objectif de séduire les geeks. © Mercedes

Le vaisseau amiral compte bien le rester. Avec la nouvelle Mercedes Classe C, légèrement plus longue et plus large que sa grande soeur, la berline toute fraîche veut taper dans l'oeil d'une clientèle plus jeune. Sa méthode ? Faire disparaître la petite étoile façon bouchon de radiateur pour l'implanter au centre de sa calandre en version XXL. Pour faire chuter l'âge moyen des acheteurs, Mercedes leur fait également des appels de phares avec une connectivité maximum. Dans l'habitacle, un pavé tactile surplombant une molette rotative, a pour objectif de séduire les geek. A condition que ces derniers aient beaucoup d'imagination en plus de l'intuition. Car il faut d'abord déplacer d'un cran  la molette cachée pour ensuite pouvoir faire fonctionner le gros pavé noir luisant. Au-dessus des trois aérateurs chromés ronds flotte, détaché de la planche de bord, un écran non tactile. Dans les nouveautés à sensation, la nouvelle Mercedes classe C propose pour la première fois l'affichage tête haute.  

Le modèle C 400 4Matic pour les sensations

Oublions les talons hauts pour conduire la berline premium de Mercedes. Avec une pédale d'accélérateur inversée, impossible d'être trop haut juchée car elle prend tout le pied. La sellerie, en revanche, enveloppe agréablement notre dos. Et le volant s'offre à nos mains voluptueusement. Moteur. La C 200 BlueTEC, modèle Diesel d'accès, développe gentiment ses 136ch. Pas d'accélération sportive au programme. Juste de l'efficacité à défaut d'entrain. Et aussi une consommation dérisoire d'à peine 5l/100km pour une auto de 1,5 tonnes : Pour les sensations, il faut s'éprendre de la C 400 4Matic avec son V6 performant et ses 333 ch. Là, les lignes droites s'effacent à toute vitesse et les virages s'enchaînent à un train d'enfer. Pour des suspensions raffermies, appuyez sur la touche "Sport +".
Pour voyager en famille, la finition Executive se dote d'un équipement de sécurité et de confort amplement honorable. Airbags genoux, frontaux, latéraux, détection de somnolence, régulateur/limitateur de vitesse, système hi-fi, intérieur cuir-tissu... Mais attention, si l'habitabilité de la Classe C progresse sensiblement, le volume de coffre, lui, s'amplifie malheureusement beaucoup moins avec une capacité de 480 litres (+5 l seulement). Il ne reste plus qu'aux familles à attendre la version break de cette Classe C qui, conformément à la tradition stuttgartoise ne devrait pas manquer de pointer le bout de son étoile.

 

Prix : à partir de 33 950 euros