Essai Nissan GT-R

Nissan GT-R "Gentleman Edition" : dix exemplaires réservés aux hommes ? Montons à bord de cette supercar le temps d'un week-end pour découvrir ce que cette Nissan GT-R réserve aux femmes.

Essai Nissan GT-R Gentleman Edition

"C'est quoi cette voiture, elle est canon !". "Ce doit être un concept car", imaginent deux femmes au bord de la plage.  "Oh regardez ! C'est la GT-R de Nissan ! On ne la croise pas tous les jours", s'exclament quatre copains sur une aire d'autoroute. Ce qui est formidable avec la Nissan GT-R, c'est qu'on attire 100% des regards sans faire prétentieuse à son volant. Véritable OVNI sur l'autoroute au milieu des autos dites "normales", le passage de la Nissan GT-R Gentleman Edition suscite une admiration naturelle un brin surnaturelle. Ceux qui la contemplent craquent sur son design aérodynamique et ressentent son potentiel inouï. Et ceux qui la conduisent, comme moi, pendant deux jours, entre Paris et Cabourg, se disent simplement que c'est la meilleure sportive qu'ils n'ont jamais essayé. Nissan a vraiment bien fait de proposer au Journal Des Femmes.com de tester une édition réservée aux hommes (du moins par son nom) car sinon, nous serions tout simplement passé à côté d'une merveille. 

 

k bigpic
Etonnamment, la Nissan GT-R "Gentleman Edition" qui existe en 10 exemplaires seulement en France et en Belgique, s'accorde bien au gabarit d'une femme.  © Anne-Charlotte Laugier

Madame peut voler la Nissan GT-R de MonsieurEtonnamment, la Nissan GT-R "Gentleman Edition" qui existe en 10 exemplaires seulement en France et en Belgique, s'accorde bien au gabarit d'une femme. Le volant n'est pas trop épais, les sièges bacquets Recaro (spécifiques à la gentleman Edition) prennent bien le dos, et les 550 chevaux sont faciles à gérer : cette supercar est dotée d'une précision et d'une tenue de route exceptionnelle. On a l'impression de conduire l'auto de Monsieur tout le monde. En ville, on la gare hyper facilement avec sa caméra de recul. Sur l'autoroute, on fuse à 130 km/h en ressentant une grande sécurité. Il n'y a que sur les petites routes et les dos d'âne que l'on se souvient pourquoi cette Nissan GT-R est née : pour être une bête de circuit. Toutes les aspérités de la route remontent jusqu'à notre nuque. Et au freinage -absolument parfait - on entend les petits crissement de la voiture de course ainsi que d'autres petits bruits pas communs comme ceux s'échappant du pot d'échappement. Ambiance voiture de course de 340 pulsations secondes !

 

 

habitacle nissan gt r gentleman edition ma 15
Son habitacle rouge ambré en jette sans avoir besoin d'en rajouter. © Nissan

Cette supercar ne joue pas les superstars

Ce que je trouve exceptionnel, c'est que la Nissan GT-R est joueuse tout en étant très fiable, coquine tout en étant très fidèle, magnifique tout en étant très modeste. Par exemple, son habitacle rouge ambré en jette sans avoir besoin d'en rajouter. Moins cossue que la Porsche 911 Carrera 4, la Nissan GT-R propose plus d'agréments qu'une Lotus. Très sympa : son tableau de bord développé en collaboration avec Polyphony Digital, société créatrice du jeu Gran Turismo où s'illustre la GT-R. On y trouve un tas de paramètres de conduite comme la pression des pneus, la consommation, où les G. Mention très bien aussi pour le GPS tactile, très lisible. Le coffre se révèle surprenant : on peut y déposer plusieurs bagages ! (315 litres) Et comme la Nissan GT-R ne fait pas de chichis, le coffre ne s'ouvre pas tout seul. Quant au bouton de démarrage, il est radical : rouge avec indiqué dessus "Start Stop Engine".  Appuyez : le V6 biturbo de 3.8 l envoie ses vocalises. Il s'agit bien d'une voiture de sport.
Cette supercar ne joue pas les superstars : inutile, les résultats, elle les a. Record du 0 à 100 km/h : 2.7 secondes. Autrement dit, on sent une sacrée pression dans le dos quand on appuie à fond sur l'accélérateur ! La Nissan GT-R passe devant la Ferrari 458 Italia et la Porsche 911 GT3 RS (seule la Buggati Veyron fait mieux avec 2.5 secondes, mais coûte deux foix plus cher !). Le volant de la Nissan GT-R est en or : on prend les virages avec une aisance déconcertante ! Et au freinage, elle reste droite. Bref, il faut à tout prix l'essayer sur un circuit ! Chose que le Journal Des Femmes fera la semaine prochaine à Silverstone. 

 

Quatre Takumi pour une Nissan GT-R

Comment une telle voiture peut-elle exister ? C'est ce que se demandent encore, scotchés, les ingénieurs allemands et italiens. Un des secrets de la Nissan GT-R : les Takumi, ces maîtres artisans japonais qui officient à l'usine Nissan de Yokohama. On ne compte que quatre takumi habilités à apposer leur nom sur la supercar Nissan GT-R. Aujourd'hui, tout est fait à la main, mesures, serrages et mesures. Ce n'est qu'à l'issue des opérations de contrôles et de validation réalisées à la main qu'ils peuvent livrer les voitures aux clients... ou clientes.
 
Prix : 97 900 €
 
Modèle :  GT-R
Motorisation :  3.8 V6 bi turbo 550ch
Couleur : Gris
Finition : Gentleman Edition
 
 
 
 
Grille de critères féminins
Critères Pas top Peut mieux faire Bien Parfait
Source : Journal des Femmes
J'accélère       X (plus que parfait !)
Je me sens en sécurité       X
Je me maquille X (pas de miroir de courtoisie)      
Je ne raye pas ma voiture       X
Je mets la poussette     X  
Je consomme     X