Ma première course sur circuit

J'ai été coachée pour apprendre à piloter sur circuit et réaliser mon premier chronomètre au volant d'une Mazda MX-5 de 160 ch. Récit.

Mazda MX-5 sur circuit
ac mazda vign
"Ne bougez pas, je vais vous attacher". Ca tombe bien car de toute façon, à part mes mains, je ne peux plus rien bouger.   © Charlotteauvolant

Au programme de ma journée presse Mazda, la découverte du pilotage automobile en MX-5 à la Ferté Gaucher (Seine et Marne), le plus grand circuit d'Ile-de France. Je respire profondément: j'adore conduire mais je n'ai jamais joué des freins ou du volant sur un circuit. Celui-ci fait 3,6 km. Mes yeux se troublent en regardant les épingles qui m'attendent : ne me dites pas que je ne pourrai pas couper tout droit ! Ma MX-5 préparée m'attend devant les stands : plus le choix, j'enfile ma Charlotte, mon casque et me glisse dans les sièges baquets très enveloppants. "Ne bougez pas, je vais vous attacher". Ca tombe bien car de toute façon, à part mes mains, je ne peux plus rien bouger.  

 

laurent mon coach vign
"Un pilote qui va vite, c'est quelqu'un de patient", dixit Laurent Laskowski. © Charlotteauvolant

Coachée par Laurent Laskowski, le futur Sébastien Loeb !Un pilote s'installe à côté de moi. Il paraît que c'est mon coach. Et en plus, ce n'est pas n'importe qui : c'est Laurent Laskowski, notre prochain Sébastien Loeb ! Laurent a gagné le Rallye Jeunes FFSA l'an dernier et a 23 ans, ce jeune pilote ultra doué a tout l'avenir devant lui. Bon, me voilà entre de bonnes mains pour apprendre en toute sécurité et progresser. Mon super coach clique le volant (oui il s'enlève pour s'asseoir plus facilement), me demande de démarrer doucement ma petite barquette décapotée encore froide. "Alors, prête à gagner la compétition, ce serait bien que ce soit une femme qui gagne...". Quoi, une compét ? Un chrono ? C'est où la sortie ? Trop tard, suis dans le vif du sujet : "Accélère ! A fond ! Freine ! Non, j'ai dit FREINE ! On ne freine pas du bout du pied, il faut appuyer franchement ! Concentre toi Charlotte ! Tu veux aller trop vite. Sois patiente, il ne faut pas entrer trop tôt dans les virages... Un pilote qui va vite, c'est quelqu'un de patient. Oui, parfait ça. Allez, on continue. Regarde toujours au loin. Freine, rétrograde, remet les gaz ! Vas-y, ça passe... accélère, stabilise, léger frein... Parfait ! On retourne aux paddocks". Laurent me tend un verre d'eau pour que je me réhydrate : je ne savais pas que le sport auto était aussi physique. Dans une combi et siège baquet, on transpire ! L'émotion et la concentration font le reste...

 

 

mazda course 3 vign
Podium à bord de ma Mazda MX-5 préparée de 160 ch ! © Charlotteauvolant
Podium ou pas ?
Petit debriefing : "C'est ça qui est bien avec les femmes, me confie mon coach, vous apprenez vite. Vous êtes humbles et donc très à l'écoute. Du coup, vous progressez rapidement". Moi pouvoir être pilote monsieur ? "Le problème c'est que lorsqu'on va plus loin dans la compétition, les femmes ont un instinct de survie plus important que les hommes et n'osent pas prendre de gros risques". Oups, mon rêve du jour tombe à l'eau. C'est l'heure de réaliser mon premier chrono : c'est reparti pour trois tours à fond les ballons ! "Le chrono a démarré Charlotte. Reste concentrée". J'ai envie d'aller vite, trop vite et au lieu de prendre le temps de placer correctement la voiture et de garder les freins, je me plais à remettre très vite les gaz. "Bravo, malgré ta précipitation, tu as fait un très bon temps et tu es sur le podium". Je suis deuxième ! Et prête à prendre la pôle position la prochaine fois... Rendez-vous en Juillet aux Audi endurance experience !
 

Pourquoi se mettre au sport auto ?

Pour avoir des sensations de folie et perdre des kilos ! Une heure de circuit remplace bien deux heures de course à pied tellement c'est intense.
Pour redécouvrir la conduite au quotidien : en reprenant ma voiture, j'ai eu plus de sensation au volant et, surtout, j'ai eu plus conscience du freinage et de la vitesse. Un aspect sécuritaire très intéressant.

Pourquoi passer au volant d'une Mazda MX-5

Parce que, outre le fait qu'elle soit petite, belle et design, "c'est une très bonne auto pour apprendre à piloter", confie Laurent Laskowski. "La Mazda MX-5 est une voiture très vivante que l'on peut connecter à l'électronique pour rattraper les petites erreurs des débutants".

Circuit de la Ferté Gaucher, le plus grand d'Ile-de-France, à vocation écologique
Mon coach : Laurent Laskowski, pilote instructeur des circuits LFG et de l'école de Pilotage Cascadevents
Ma voiture : Mazda MX-5 préparée, version 160ch