Comment soulager une cystite ?

C'est un problème qui empoisonne la vie de beaucoup de femmes et qui devient un véritable casse-tête pour les médecins. D'où vient cette infection et comment en venir à bout? Vos questions et les réponses de François Roux, pharmacien en région toulousaine.

Je ressens parfois une sensation de brûlure aux toilettes mais comment savoir si c'est une cystite ?
Une cystite est une inflammation de la vessie. Il y a deux types de cystites : l'infectieuse qui est liée à un germe et la cystite dite "à urine claire". Dans les deux cas, les symptômes sont identiques : vous ressentirez des brûlures avant, pendant ou après la miction, une envie d'uriner plus fréquente et des douleurs pelviennes.

Faut-il que je consulte un médecin ou puis-je demander conseil à un pharmacien ?
Il faut être très vigilante quand les symptômes de la cystite apparaissent. Bien sûr, vous pouvez en parler à votre pharmacien mais attention, si les symptômes persistent au-delà de 24 heures, il faut consulter un médecin et faire un ECBU (examen cytobactériologique des urines). Car si vous souffrez d'une cystite infectieuse, le seul traitement recommandé est l'antibiotique. D'ailleurs, si vous êtes enceinte, consultez tout de suite car les germes gagnent vite les reins et il faut empêcher une pyélonéphrite.

Je souffre de cystites plusieurs fois par an alors que j'ai des amies qui n'en ont jamais eues, Pourquoi ?
La notion de microbiote est importante. En fonction de leur flore intestinale, certaines femmes auront tendance à en avoir plus que d'autres.  Outre ce déséquilibre de la flore, on évoque aussi d'autres causes comme les rapports sexuels, la constipation, l'hygiène ou encore la perméabilité intestinale (quand la muqueuse s'enflamme, elle devient poreuse et permet aux bactéries de traverser cette barrière).

Quels sont les traitements efficaces ?
Pour les cystites non infectieuses, l'homéopathie est une thérapeutique vraiment utile. Sans toxicité, elle est sans danger notamment pour les femmes enceintes. Elle ne présente aucun risque d'interaction médicamenteuse. Dans le cas de l'infection urinaire, certains médicaments homéopathiques vont agir sur les douleurs, les brûlures et les spasmes mais attention, plus on intervient tôt, avec des prises rapprochées, plus on est efficace. Et souvenez-vous, s'il n'y a pas d'amélioration dans les 24h, il faut consulter un médecin. Pour les cystites infectieuses, l'homéopathie permet aussi d'atténuer les brûlures avec une prise toutes les 30 minutes ou toutes les heures pendant 24 à 48h en attendant que les antibiotiques agissent pleinement.

Est-ce qu'il existe un traitement pour prévenir mes infections à répétition ?
L'homéopathie est la thérapeutique idéale car les femmes qui ont des infections tous les mois finissent par créer une antibiorésistance. Je recommande de consulter un médecin homéopathe qui pourra vous proposer un traitement de fond et un traitement sur mesure en fonction de vos symptômes, de vos antécédents et de votre terrain. Avec un traitement ciblé, les infections diminueront voire disparaitront.

Quelles sont les règles à adopter pour éviter la récidive d'une cystite ?
En ce qui concerne l'hygiène, il faut bien s'essuyer d'avant en arrière pour empêcher la contamination de l'urètre par des germes intestinaux. Il faut aussi faire attention à la constipation et il est recommandé d'uriner avant et après un rapport sexuel. On parle beaucoup de la canneberge mais elle lutte seulement contre la bactérie Escherichia coli si les gélules contiennent bien 36mg du principe actif. Donc elle ne sera pas d'une grande efficacité pour les autres types d'infections urinaires. Boire régulièrement 1,5 litre d'eau par jour reste une recommandation efficace pour limiter au maximum le risque d'infection.

                                                                                                 

Aujourd'hui, l'homéopathie est toujours remboursée. Ensemble, continuons à faire ce choix. Informations et actualités sur MonHomeoMonChoix.fr 

EN PARTENARIAT AVEC LES LABORATOIRES BOIRON

Partager cet article

RSS