Comment faire face à la grippe ?

Qui dit hiver, dit épidémie de grippe, kilos de mouchoirs consommés et heures cloitrées chez soi. François Roux, pharmacien en banlieue toulousaine, nous donne ses recommandations.

Distinguer grippe et état grippal

La grippe est une infection virale (virus influenza) qui touche principalement le nez, la gorge et les bronches. L'incubation est courte entre 1 et 5 jours, l'apparition des symptômes soudaine. "Le malade souffre d'une forte fièvre pendant 3 à 5 jours, il a des frissons, des maux de tête importants, des douleurs comme des courbatures, il ressent une grande fatigue et tousse", précise François Roux, pharmacien en banlieue toulousaine, "Quant à l'état grippal, il est lié à d'autres virus respiratoires et va provoquer des symptômes grippaux identiques mais beaucoup moins intenses."

En complément du vaccin

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) conseille aux populations fragiles de se faire vacciner chaque année pour éviter tout risque de complications pulmonaires et ce, avant le début de la saison grippale. Le pharmacien François Roux "conseille la vaccination aux personnes asthmatiques, aux parents de jeunes enfants, aux femmes enceintes ou aux personnes âgées. Mais comme le vaccin annuel ne protège pas à 100 %, il est donc légitime d'associer l'homéopathie à la vaccination. Je recommande un traitement de fond homéopathique d'octobre à mars, une fois par semaine ou tous les 15 jours."

Se protéger en cas d'épidémie

Quand une personne malade tousse ou éternue, elle propage la grippe en dispersant des gouttelettes infectieuses dans l'air. Même si les Français semblent encore rétifs aux masques, François Roux estime qu'ils représentent néanmoins une solution efficace pour se protéger. Le virus se transmettant également par les mains contaminées, de bonnes mesures d'hygiène limitent la transmission. "Il faut se laver les mains régulièrement et avoir une bonne hygiène alimentaire. Et en période d'épidémie, l'homéopathie est une bonne solution. Les médicaments se prennent en prévention, à raison d'une dose par semaine ou tous les 15 jours."   

Soulager les symptômes de la grippe

Le champ d'action de la médecine classique pour traiter cette maladie virale quand le patient est touché est restreint. "Généralement, un médecin prescrit du paracétamol et de la vitamine C et ausculte pour déceler une complication pulmonaire. La thérapeutique homéopathique peut être complémentaire des traitements conventionnels : elle permet à l'organisme de lutter contre le virus. Elle s'avère très efficace si le traitement est prescrit dès le début et adapté aux symptômes du malade. Avec une prise toutes les heures, on constate une amélioration significative entre 24 et 48 heures."

L'homéopathie, dénuée d'effet secondaire, est particulièrement intéressante pour des patients plus fragiles, difficiles à prendre en charge, comme les seniors, les femmes enceintes et les enfants.

Lutter contre la fatigue

Aussi, la grippe présente des effets secondaires gênants. Après la guérison, une grande fatigue s'installe. "Elle peut durer entre quelques jours et plusieurs semaines. Pour éviter cela, je propose comme protocole un traitement homéopathique de 8 jours, des granules à prendre matin et soir pour aider à la récupération physique."

Si, malgré tous ces conseils d'hygiène et solutions visant à éviter la contamination ou à renforcer les défenses immunitaires, la grippe vous a contaminé, elle ne doit pas être prise à la légère, notamment pour les populations fragiles. C'est au professionnel de santé de définir quel est le traitement le mieux adapté aux patients.

                                                                                                 

Aujourd'hui, l'homéopathie est toujours remboursée. Ensemble, continuons à faire ce choix. Informations et actualités sur MonHomeoMonChoix.fr 

EN PARTENARIAT AVEC LES LABORATOIRES BOIRON

Partager cet article

RSS