Peut-on apaiser son stress avec l'homéopathie ?

Environnement pesant, métier stressant, charge mentale quotidienne… Le stress est devenu omniprésent dans nos vies. Comment dompter cette émotion envahissante et apprendre à la gérer ? Rencontre avec le Dr Vachette, médecin homéopathe spécialisé en thérapies comportementales et cognitives.

Distinguer le bon stress du mauvais stress

En 2017, un sondage réalisé par Opinion Way pour La Fondation Générale Ramsay pour la Santé révélait que 89% des Français étaient stressés, les femmes étant plus touchées que les hommes (68% contre 38%). Cependant, le bon stress, cette réaction de survie héritée de nos ancêtres primitifs, permet de faire face à des challenges et de nous alerter de dangers. " C'est un phénomène d'adaptation normal à un événement de la vie ", précise le Dr Vachette. On peut donc être stressé avant un entretien d'embauche, un rendez-vous amoureux ou un examen ". Et puis, il y a le mauvais stress, celui qui se traduit par une oppression ou des palpitations, pouvant générer des troubles du sommeil. Celui-là peut être dangereux " car lorsqu'on est totalement dépassé, on peut en arriver au burn-out ". Pour éviter de développer des pathologies plus graves, l'homéopathie reste une alternative sans danger, sans aucun effet secondaire et sans risque d'accoutumance.

Anticiper les situations à risque

C'est toute l'originalité de l'homéopathie : elle est à la fois préventive et curative. " Comme tous les médecins, nous établissons un diagnostic mais ce qui nous intéresse chez le patient, c'est sa façon de gérer son stress. " Le médecin homéopathe va s'intéresser aux symptômes décrits par son patient : palpitations, maux d'estomac, jambes tremblantes. Ensuite, il cherchera à connaître les émotions ressenties comme l'agressivité, la colère, la frustration. Finalement, il s'intéressera aux schémas de pensées (les ruminations) du patient comme la mauvaise estime de soi par exemple. Ensuite, il procèdera à un interrogatoire général " pour trouver ce qu'on appelle en homéopathie son 'type sensible' " et ainsi comprendre la personne dans sa globalité. En déterminant ce profil à risque, le médecin homéopathe va personnaliser ses conseils selon le patient et non la pathologie. Celui-ci peut lui prescrire " des médicaments qui vont couvrir les symptômes physiques gênants, les émotions paralysantes et les schémas de pensée obsédants ". Ce traitement préventif doit démarrer 15 jours avant l'événement stressant, répété la veille et dès que les symptômes réapparaissent.

Soulager un stress ponctuel

Qu'il s'agisse d'un entretien d'embauche ou du passage du permis de conduire, " les symptômes développés sont les mêmes et les pharmaciens sont habilités à conseiller des médicaments pour ce type de stress. En revanche, s'ils constatent une pathologie plus grave comme une dépression, ils conseilleront d'aller voir un médecin ".
Ces symptômes sont variés. Il concerne notamment les personnes qui stressent par anticipation et qui souffrent de diarrhées, d'une envie constante d'uriner, de maux de tête et de jambes en coton.
Les traitements homéopathiques peuvent aussi convenir à une personne agitée qui parle sans arrêt et qui somatise son stress avec des diarrhées, une envie constante d'uriner et de l'aérophagie.
L'homéopathie peut aussi venir en aide aux personnes qui ressentent des spasmes, des nœuds à la gorge, des douleurs à l'intestin, une envie de pleurer, un poids sur la poitrine.
Même les personnes qui sont habituellement en bonne santé et qui gèrent mal leur stress car leurs symptômes sont très violents (palpitations ou poussée d'hypertension artérielle, angoisse de la mort) peuvent se tourner vers l'homéopathie tout comme celles qui somatisent leur stress par des gastrites, des poussées d'hernies hiatales ou une colite.
Pour finir, si vous souffrez de stress à cause d'un sentiment de frustration et d'injustice, un traitement homéopathique est tout à fait envisageable pour soigner une poussée d'herpès, d'eczéma, une crise d'asthme, une cystite ou encore une mycose.

Il existe donc de multiples solutions pour vous soulager mais n'oubliez pas : le stress à petites doses a ses avantages. C'est lorsqu'il est ingérable qu'il en devient toxique.

EN PARTENARIAT AVEC LES LABORATOIRES BOIRON

Partager cet article

RSS