Comment soigner le mal des transports ?

Malade en voiture, en train ou avion : les départs en vacances ou le périple d'un week-end sont souvent gâchés par ce malaise gênant, la sueur au front et les mains agrippées à un sac en papier. Heureusement, des astuces existent pour soulager ce fameux mal des transports.

Le mal des transports (la cinétose) touche 4 Français sur 10, et plus particulièrement les enfants de 3 à 12 ans et les femmes. Ce malaise est provoqué par les déplacements " passifs " via des modes de transports " artificiels " : voiture, train, bateau, avion. Le système sensoriel transmet des informations incohérentes : une position assise apparemment immobile face à des informations de mouvements transmises par l'oreille interne (l'organe de l'équilibre). Cette contradiction déclenche alors une sensation de malaise, des maux de têtes et autres vertiges, des nausées voire des vomissements.

Pour un voyage serein, préférer les aliments solides

Il existe des astuces efficaces pour lutter contre le mal des transports. La première chose est d'adopter une tenue confortable pour ne pas comprimer l'estomac. Vous pouvez aussi prévoir une petite laine car le froid risque d'aggraver les symptômes. Et pourquoi ne pas prendre un coussin pour caler votre tête et éviter ainsi qu'elle ne bouge ? Et attention, ce n'est pas parce que vous souffrez des nausées qu'il faut voyager le ventre vide. Bien au contraire. Mais il faut quand même manger léger, préférer les aliments solides comme le pain et éviter le lait et les aliments gras. Il est aussi nécessaire de boire régulièrement sans attendre d'avoir soif mais en évitant l'alcool ou les boissons gazeuses. Et surtout, pas de tabac bien évidemment.  

Privilégier une place à l'avant de la voiture

En effet, votre place lors du voyage est importante et peut aggraver vos symptômes. En voiture par exemple, préférez l'avant pour regarder la route loin devant. En train, asseyez-vous dans le sens de la marche, et en bas s'il y a deux étages, car le " roulis " est plus important en haut. En bateau ou en avion, le centre est moins soumis aux mouvements. Et puis, mieux vaut regarder l'horizon en écoutant de la musique. Finalement, dès que vous le pouvez, n'hésitez pas à prendre l'air en aérant régulièrement la voiture ou en demandant des pauses. Si vous êtes en bateau et chaudement habillé, mieux vaux rester à l'extérieur.

Homéopathie et rééducation vestibulaire : deux options à considérer

Les antis nauséeux traditionnels fonctionnent mais peuvent provoquer un état de somnolence. Vous pouvez en parler à votre médecin ou votre pharmacien qui pourront vous diriger vers différents traitements efficaces. Parmi eux, les médicaments homéopathiques qui offrent une solution sans danger, et sans effet secondaire. Ils aident à lutter contre les nausées, vertiges et autres sueurs froides administrables. En dernier recours, la rééducation vestibulaire, réalisée par des kinésithérapeutes (diplômés en otoneurologie), avec des exercices de stimulation sensorielle et une aide à la gestion du stress peut être envisagée.

Pour plus d'informations sur les médicaments homéopathiques, n'hésitez pas à demander conseil à un professionnel de santé.

EN PARTENARIAT AVEC LES LABORATOIRES BOIRON

Partager cet article

RSS