Comment soigner une insolation ?

Une sieste sur la plage qui dure trop longtemps, un long pique-nique en montagne entre amis… Autant de moments de détente pouvant se solder par un gros coup de chaleur, qui ne doit pas gâcher vos vacances pour autant.

S'exposer un peu trop au soleil

Attention, une insolation n'a rien à voir avec un coup de soleil, cette brûlure de la peau causée par les UV. "Le coup de chaleur est le résultat d'une exposition prolongée au soleil ou à de fortes températures. Les enfants et les personnes âgées y sont particulièrement vulnérables", explique François Roux, pharmacien. Si notre corps a besoin de vitamine D, il n'apprécie pas d'être malmené lors d'une situation de forte chaleur. "L'insolation entraîne une déshydratation, une diminution de la tension artérielle et une hyperthermie c'est-à-dire une augmentation de la température corporelle. Agressé, le corps peine à réguler sa température interne. Les organes envoient alors des signaux d'alerte. Ce sont souvent des étourdissements, des maux de tête, un assèchement des muqueuses et de la peau, une sensation de chaleur au niveau du visage. Cela peut même aller jusqu'à une certaine raideur de la nuque, une augmentation du rythme cardiaque, voire des nausées."

Un mot d'ordre : se protéger

Pour éviter cette fâcheuse mésaventure, il suffit de suivre quelques règles simples. "Il faut, tout d'abord, boire régulièrement de l'eau, préférer l'ombre ou, au moins, éviter de s'exposer lorsqu'il fait le plus chaud. Depuis la canicule, on fait beaucoup de prévention auprès des personnes âgées, mais il faut vraiment être vigilant avec les jeunes enfants", précise le pharmacien. Pensez également à équiper toute la famille de chapeau, casquette ou foulard (sans oublier des lunettes de soleil), avant de vous installer sur le sable fin. Et si l'envie vous prend d'organiser une partie de beach-volley, évitez de vous activer en plein soleil, entre 12h et 16h.

Apaiser avec la fraîcheur

Si malgré tous nos conseils avisés, vous souffrez d'une insolation, mieux vaut agir rapidement. "Dans un premier temps, il faut se déshabiller pour être le moins couvert possible. Ensuite, il faut se mettre au frais et se réhydrater progressivement en buvant de l'eau. Vous pouvez aussi appliquer des compresses d'eau fraîche sur la tête et la nuque, à l'image des joueurs de tennis. Cela permettra d'abaisser la température corporelle", recommande le pharmacien.   

Le geste homéopathique 

Avoir recours à l'homéopathie peut aussi atténuer les effets de l'insolation, particulièrement la fièvre. " Les symptômes d'une insolation sont similaires à ceux d'une fièvre brutale élevée. À l'instar des mamans qui soignent leurs enfants fiévreux (En cas de fièvre élevée il est recommandé de consulter un médecin) on peut donc prendre les médicaments homéopathiques indiqués pour la fièvre". L'homéopathie agit de manière individualisée et ciblée avec des médicaments adaptés selon si les sensations de chaleur sont internes ou externes, comme les rougeurs du visage, de la peau et les douleurs (souvent battantes) à la tête, et les diarrhées souvent nocturnes. Attention alors à l'hydratation des plus fragiles (enfants, personnes âgées, femmes enceintes). "Enfin, si l'insolation vous affaiblit au point d'avoir des vertiges, de la nausée, et une sensation de fatigue générale, là encore, l'homéopathie va s'avérer très utile pour soulager ces troubles." 

Le traitement homéopathique sera adapté selon vos symptômes. Généralement, il faut prendre cinq granules en prise rapprochée, toutes les 10 à 15 minutes, pendant une heure. Puis, on espace les prises à mesure que les symptômes diminuent. "Ce sont des médicaments fiables et sans risques qui peuvent entraîner une amélioration très rapide." 

En cas de doute, il ne faut pas hésiter à consulter. Le pharmacien est votre meilleur conseil en première intention. Il peut réévaluer la situation et si besoin le traitement ". En revanche, s'il n'y a pas d'amélioration ou si celui-ci juge que les symptômes sont trop intenses, mieux vaut voir un médecin pour une consultation en urgence, conseille François Roux.

                                                                                                                                                                                                Mobilisez-vous en signant la pétition pour le maintien du remboursement de l'homéopathie sur MonHomeoMonChoix.fr

EN PARTENARIAT AVEC LES LABORATOIRES BOIRON

Partager cet article

RSS