Six façons de bien gérer l'arrivée du printemps

Le soleil revient et vous rêvez déjà de ranger les doudounes. Mais le printemps qui pointe le bout de son nez représente un vrai challenge pour notre organisme malmené par l'hiver. Alors, pour être parée, suivez le guide avec ces femmes plutôt astucieuses.

Haro sur les carences

"Nos enfants sont en primaire, ils nous ont beaucoup sensibilisés au respect des saisons. Ils ont confectionné un calendrier de fruits et légumes de saison, que nous avons accroché dans la cuisine, témoigne Clémentine. Carottes, endives, poireaux, pommes, oranges, poires… Désormais, on respecte ce calendrier lorsque nous faisons les courses. Ainsi, on fait un geste pour l'environnement et, en plus, on comble des carences éventuelles."  Car, qui dit carences dit système immunitaire en berne et donc maladies.

Maison ordonnée, esprit léger

Faire le tri dans sa maison est aussi la bonne occasion pour faire le ménage dans sa tête. C'est le projet de Fiona, fan de Marie Kondo, coach de vie japonaise et auteure de La Magie du rangement. "Cette année, j'organise un grand ménage de printemps. J'ai prévu de trier, jeter, plier, classer mes vêtements, mes livres et mes papiers."  Et remettre ainsi les compteurs à zéro.

Métro, boulot et gros dodo

Notre corps fait de gros efforts pour se réhabituer aux journées plus longues. Pour lutter contre cette fatigue, un seul remède : dormir. Malheureusement, le dernier baromètre de l'agence nationale de santé publique indique que les Français ne dorment pas assez, moins de sept heures par nuit. Un problème qui ne concerne pas Raphaëlle. "J'ai besoin de mes huit heures de sommeil, sinon j'ai du mal à fonctionner. Je me couche toujours à la même heure, vers 22h30. J'ai banni le téléphone de mon lit et je lis un livre pour me détendre. Résultat, je m'endors comme un bébé."  

Prévention sur mesure

Face à un système immunitaire affaibli par l'hiver et le pollen qui fait des siennes, personne n'est à l'abri d'allergies et autres maladies saisonnières. Lucie recommande l'homéopathie à ses proches, et pour cause : "Depuis trois ans, nous commençons dès fin février un traitement sur mesure prescrit par notre médecin homéopathe. Malgré le retour des pollens, l'école, la crèche et les transports en commun, nous sommes rarement malades au printemps."  

Faites-vous du bien au moral

Une étude de l'université de Stanford révèle qu'il suffirait de passer 90 minutes dans la nature pour voir la vie en rose. "Dès que je le peux, je jardine. Ça me fait un bien fou ! Et le week-end, nous promenons les chiens dans la forêt voisine", enchérit Soraya, adepte de la vitamine green.

L'heure de ressortir ses baskets

C'est l'OMS qui le dit : 23% des adultes ne sont pas assez actifs. Ce qui n'est pas le cas de Marie. "Je privilégie le sport en extérieur : marche rapide la semaine et vélo le week-end. Pour oublier tous mes soucis de boulot, c'est l'activité idéale."  On ne le répétera jamais assez : le sport est bon pour la santé. D'ailleurs, si vous avez la chance de vivre à Strasbourg ou Toulouse, ces villes remboursent le sport santé dans un parcours de soin. 

Mais si la reprise du sport rime avec courbatures, l'homéopathie peut vous aider avant (en préparation), pendant (contre la fatigue musculaire) et après (pour mieux récupérer et éviter les courbatures) !

                                                                                                                                                                                               Mobilisons-nous pour le maintien du remboursement de l'homéopathie : MonHomeoMonChoix.fr

EN PARTENARIAT AVEC LES LABORATOIRES BOIRON

Partager cet article

RSS