L'art topiaire : définition et entretien

L’art topiaire consiste à tailler des arbres et arbustes dans un but décoratif. Il s’agit donc de leur donner des formes géométriques, animalières, de figurer des scènes ou des personnages. Certains arbres se prêtent particulièrement à cet exercice. Il s’agit des arbres au feuillage persistant tels que les lauriers, les cyprès, les ifs, et surtout les buis.

Origine de l'art topiaire

L’origine de l’art topiaire remonte à la Rome antique. A l’époque, les jardiniers souhaitaient imiter les sculpteurs, en donnant des formes décoratives aux végétaux. Mais c’est surtout à la Renaissance, et particulièrement en Italie, que cet art prend son essor. Il est en effet très utilisé dans les jardins d’agréments. Petit à petit, l’art topiaire se fait connaître dans toute l’Europe. En France, il connaît son apogée grâce à André Le Nôtre, jardinier de Louis XIV.

Aujourd’hui, les Jardins de Marqueyssac et les jardins du Manoir d’Eyrignac, dans le Périgord, sont de beaux exemples de ce que l’on peut faire en matière d’art topiaire.

Les principes de base

Le principe essentiel de l’art topiaire est de réussir à imaginer ce que va avoir comme conséquence la taille de la plante. Exemple : "Si je taille à cet endroit, de telle manière, dans quel sens la branche va-t-elle pousser ?"

Avant de commencer, nous vous rappelons que la taille de formation doit être faite au printemps et la taille d’entretien à l’automne. Il doit s’écouler au moins trois mois entre deux coupes. Certaines plantes nécessitent des tailles intermédiaires, jusqu’à six par an. Mais attention, n’opérez jamais en période de gel ou de canicule.

Sachez qu’il est essentiel de travailler avec des outils propres et bien aiguisés. Il est même conseillé de désinfecter les outils lorsqu’on passe d’une plante à l’autre.

Selon les formes que vous souhaitez réaliser, vous utiliserez : un sécateur, des ciseaux, des cisailles et même un taille-haie.

Pour vous aider, faites appel aux cordeaux, guides et autres niveaux.

Parmi les formes les plus courantes et les plus faciles à réaliser pour débuter, on trouve les boules, les cônes ou pyramides, les cubes. L’idéal est bien sûr de commencer sur un arbuste de petite taille. Le conseil principal que l’on puisse vous donner est de travailler progressivement, de faire le tour de la plante et de prendre du recul régulièrement pour prendre conscience de l’évolution de la taille. Travaillez toujours de haut en bas et du centre de la plante vers l’extérieur.

Pour réaliser des formes plus complexes, comme les animaux, sachez qu’il existe une technique relativement simple. En effet, vous trouverez, dans les magasins spécialisés, des armatures métalliques de toutes formes. Il suffit de planter un jeune arbuste dans l’armature et d’attendre qu’il pousse. Lorsque les branches dépassent de l’armature, taillez-les.

Actualités Topiaire

Topiaire Également cité dans