Quelles astuces pour lutter contre la cloque du pêcher ?

Cloque du pêcher Au jardin, la cloque du pêcher est la maladie la plus courante qui touche les différentes variétés de pêchers, les nectariniers mais aussi les amandiers et les abricotiers. Voici comment s'en débarrasser.

La cloque du pêcher est provoquée par un champignon pouvant causer de nombreux dégâts sur les feuilles et les fruits de ces arbres, si elle n'est pas décelée à temps. Ce sont les feuilles les premières touchées : elles se distinguent par une couleur plus rouge ou plus pâle que la normale, elles se tordent et s'enroulent sur elles-mêmes et deviennent boursouflées, d'où le nom de cloque. Au fur et à mesure que la saison passe, les boursouflures se recouvrent de spores blanches et poudreuses. Les feuilles tombent ensuite prématurément, parfois dès le début de l'été, et même si les bourgeons dormants produisent d'autres feuilles, l'arbre est généralement très affaibli.

Comment prévenir l'apparition de la maladie ?

Un temps froid et humide pendant le développement des feuilles s'avère favorable à la prolifération. Si les températures comprises entre 10 et 15 °C favorisent l'infection, à partir de 21 °C, les feuilles se développent rapidement et le champignon peut mourir même si l'infection a déjà débuté.

En traitement préventif, il est conseillé d'entretenir l'arbre de façon régulière : enlever les fruits gâtés, ramasser au sol les feuilles malades et faire un bon apport de compost au pied de l'arbre. Attention lors de la taille à ne pas laisser les plaies ouvertes, elles seraient à la merci des maladies.

Les traitements les plus efficaces

Malgré un traitement efficace, il reste fort à parier que la cloque reviendra l'année suivante. Pour cela des traitements préventifs associés les uns aux autres se révèlent encore être la meilleure solution. On peut traiter de manière préventive à la fin de l'hiver avec par exemple un mélange de bouillie bordelaise, une solution écologique puisqu'il s'agit de cuivre, à la fin de l'automne une fois que toutes les feuilles sont tombées et au début du printemps avant que les bourgeons ne s'ouvrent et ne puissent laisser passer le champignon responsable de la maladie. Evitez de procéder à cette opération les jours de pluie, le traitement serait moins efficace. 

pecher
Pêcher © Michel De la Fuente

Une autre solution biologique, qui ne coûte rien, même si elle n'est pas avérée efficace à 100 % est de planter de l'ail ou semer des capucines au pied de vos fruitiers. Si vous êtes adeptes des compositions maison, rien ne vous empêche d'essayer les décoctions de prêle, également efficaces contre la rouille, la maladie des tâches noires sur le rosier ou le mildiou.

Disposez au pied de l'arbre du cuivre et du zinc, plantés dans la terre, tels que des morceaux de tuyau ou d'anciennes gouttières créerait une réaction permettant de lutter contre les champignons responsables de la cloque du pêcher.

Essayez ces différentes solutions pour vos pêchers : les résultats dépendront de la météo, de votre région, du type de sol et il n'en existe pas d'unique.

Enfin, planter des espèces moins sensibles à la maladie comme le pêcher de vigne, s'avère une solution de repli efficace.

Découvrez aussi d'autres astuces pour venir à bout de la cloque du pêcher sur le forum Jardin du JournalDesFemmes.com.

Pêcher