Cultiver des poireaux : semis, repiquage, habillage, plantation, entretien et récolte

Le poireau se récolte durant presque toute l'année et résiste aux gelées hivernales. Riche en fibres et en vitamines, il vaut bien la peine d'être cultivé. À condition de bien choisir les variétés, d'échelonner les semis et de savoir quand repiquer les plants.

Cultiver des poireaux : semis, repiquage, habillage, plantation, entretien et récolte
© PHILETDOM/Fotolia

Semer des poireaux

Le poireau a la particularité de pouvoir se cultiver tout au long de l'année. Il est donc possible de réaliser vos propres semis, en les échelonnant. Et même si ces légumes sont assez longs à lever (il faut attendre jusqu'à 3 semaines pour voir apparaître leur tige encore fine), les semis de poireaux sont largement réalisables. En hiver, le semis s'effectue sous châssis. À partir du mois de mars, il est possible de faire un semis en pleine terre : creusez des sillons, et déposez une graine tous les 2 cm environ. Les jeunes plants grandissent ensuite durant deux mois et demi avant d'être repiqués et seront replantés trois mois après la date de mise en place des semis, lorsqu'ils ont atteint le diamètre d'un crayon.

Si réaliser vos propres semis de poireau ne vous dit rien, vous trouverez toujours de jeunes plants chez les maraîchers, au printemps et en été.

Quand repiquer les poireaux d'été et d'automne (variétés précoces) ?

Les semis se réalisent en janvier-février et mars-avril dans un espace chauffé et protégé. Vous pourrez les repiquer dès le mois d'avril pour une récolte de juin à juillet, ou en mai-juin pour une récolte d'août à octobre. Attention, car le poireau n'aime pas les fortes chaleurs : les plants sont donc à arroser copieusement tout l'été afin de maintenir la terre humide.

Quand repiquer les poireaux d'hiver (variétés tardives) ?

Les semis se font en avril, et les poireaux d'hiver sont repiqués à partir de la mi-juin jusqu'à mi-juillet pour obtenir de belles récoltes dès novembre. Les poireaux d'hiver résistent bien aux gelées, et vous pouvez les récolter à votre rythme pendant plusieurs mois. Ils peuvent rester en terre sans problème, même si un paillage est le bienvenu pour faciliter la récolte. Choisissez bien vos variétés tardives pour avoir des récoltes jusqu'en avril.

"Habiller" des poireaux

Que le semis ait été réalisé sous châssis ou en pleine terre, il faut procéder à l'habillage des poireaux avant qu'ils ne trouvent leur place définitive dans le potager. Lorsqu'ils atteignent la taille approximative d'un crayon, déterrez soigneusement les poireaux, sans les endommager. Laissez les poireaux à même le sol, pendant 48 heures. Avant la plantation, coupez la pointe des racines, ainsi que les feuilles.

Planter des poireaux

Lors de la plantation, pensez à l'étape du pralinage : préparez un mélange d'eau et de terre dans un seau, puis imprégnez-en les racines. Utilisez un plantoir pour réaliser les trous. Arrosez bien avant de déposer le poireau. Idéalement, lorsque les racines doivent affleurer au fond du trou. Veillez aussi à ce qu'elles soient toutes orientées vers le bas. Plantez les poireaux en ligne, en conservant au moins 15 cm entre chaque plant.

Entretien et récolte des poireaux

Vous êtes adepte du blanc de poireau ? Au fur et à mesure de leur croissance, buttez les poireaux, en remettant de la terre autour de chaque plant. Si vous trouvez vos poireaux un peu maigrichons, n'hésitez pas à couper les feuilles, afin de les fortifier. La cueillette des poireaux peut s'effectuer au gré de vos besoins. Enfin, pensez à effectuer une rotation de culture : les poireaux ont tendance à épuiser la terre, et il est préférable d'attendre 4 à 5 ans pour en planter de nouveau sur une parcelle.