Cultiver des haricots : variétés, semis, plantation, buttage et récolte

Haricots verts ou beurre, mangetouts, à filets, à écosser... Vous avez peut-être déjà fait votre choix parmi toutes ces variétés pour déguster vos haricots maison cette année. Mais quand faut-il les semer et comment les cultiver ? Explications.

© bluestock.123RF

Quelle variété de haricot planter ?

Faut-il privilégier les haricots grimpants (à rames) ou les haricots nains ? Les haricots à rames sont parfaits pour les petits potagers. Ils poussent en hauteur, ne prennent donc pas trop de place et se récoltent très facilement. Ils seront aussi très bien dans un potager en carré. Ces haricots peuvent atteindre 2,50 m de haut. Contrairement aux haricots grimpants (à rames), les haricots nains ne dépassent pas 40 cm de hauteur, et sont semés en lignes ou en poquets. Ils sont donc utilisés dans des potagers plus vastes.

Quand semer les haricots ?

Il existe de nombreuses variétés de haricots mais l'avantage, c'est qu'elles ont toutes les mêmes exigences pour les semis. La date des premiers semis de haricots dépend du temps et du réchauffement du sol.

Si vous résidez dans une région au climat plutôt doux, les premiers semis peuvent être réalisés dès la mi-avril. Mais d'une manière générale, les haricots sont plantés plutôt vers la mi-mai, puisqu'il faut absolument attendre que la température du sol ait dépassé 10°C, sous peine que les graines ne lèvent pas (les graines blanches doivent même être plantées dans une terre dont la température atteint au moins 12°C).

Parmi les différents haricots, les variétés naines se sèment à partir du mois de mai et jusqu'au mois de juillet. Les haricots grimpants, eux, se sèment dès le mois d'avril dans les régions qui bénéficient d'un climat doux ou en mai, après les gelées tardives.

Les haricots peuvent être semés jusqu'à fin juillet, même si les rendements seront moins importants, car les plants sont très sensibles à la fraîcheur automnale. Enfin, vous pouvez bien sûr mettre des semis en terre à des dates différentes pour échelonner vos récoltes.

Comment semer les haricots ?

Le semis des haricots est simplissime ! Une seule précaution : veillez à ne pas enfoncer les graines trop profondément.

  • Choisissez une parcelle bien ensoleillée.
  • Creusez des sillons. Pour des variétés naines, espacez les sillons de 50 cm. Pour les haricots grimpants, conservez une distance d'au moins 80 cm entre les sillons.
  • Arrosez le fond des sillons.
  • Déposez 5 à 8 graines en poquet, tous les 30 à 40 cm.
  • Recouvrez les graines d'une fine couche de terre.
  • Arrosez abondamment.

Le buttage des haricots

Les graines étant quasiment à fleur de terre, il est important de butter les haricots afin qu'ils s'ancrent bien dans le sol. Rien de plus simple : lorsque les haricots atteignent environ 20 cm, binez de part et d'autre en ramenant la terre vers les plants, jusqu'à la hauteur des feuilles.

Haricots grimpants : la mise en place des tuteurs

Les haricots grimpants ont besoin de tuteurs. Pour que les rames se développent correctement, choisissez des tuteurs suffisamment hauts, de préférence en bambou. Disposez les tuteurs tous les 30 cm, de part et d'autre de la rangée de haricots. Enfoncez-les profondément, en oblique, afin de pouvoir orienter les tuteurs qui se font face l'un vers l'autre. Terminez en les liant par le sommet.

L'entretien des haricots

Un arrosage tous les deux à trois jours suffit généralement.

La récolte des haricots

Les haricots se récoltent deux à quatre mois après avoir été plantés, soit de juin à octobre. Pour que les plants produisent en continu, effectuez des cueillettes régulières, tous les 3 jours.

Comment conserver des haricots ?

Si les haricots ne se conservent que quelques jours, dans un lieu frais et sec, ils se prêtent très bien à la congélation et aux conserves : n'hésitez pas à faire vos provisions pour l'hiver !