Cultiver des tomates : plantation, semis, entretien, maladie, récolte et conservation

Il existe plusieurs milliers de variétés de tomates. C'est un fruit particulièrement facile à cultiver puisqu'il peut être aussi bien planté en pot qu'en pleine terre, et qu'il s'adapte à tous les climats. Dossier complet pour réussir la culture des tomates.

Cultiver des tomates : plantation, semis, entretien, maladie, récolte et conservation
© Charlotte Barbier/Journal Des Femmes

Quelles variétés de tomates planter ?

Deux éléments doivent conduire votre choix : la rusticité de la variété et ce que vous voulez faire des fruits récoltés. Sachez que plus la variété sera rustique, plus elle sera résistante. L'idéal est de planter différentes variétés de tomates afin de les cuisiner comme on l'entend et d'en avoir tout au long de la saison.

Si vous souhaitez consommer les fruits crus, choisissez des tomates cerise, des Miel du Mexique ou des Victoria... Si, au contraire, vous voulez les cuire, cultivez des cœurs de bœuf ou des masters beef. Enfin, pour faire des conserves, prenez de la Roma.

Il existe tellement de variétés de tomates. Au Château de la Bourdaisière, connu pour sa collection phénoménale, sont cultivées par exemple la Prince Borghese, la Corrogo du Sengal, la Zapotek, la poire d'Australie, l'Eros, la Paul Robinson, la Thai Pink, la Zurbisbannk, la Raisin Vert, l'Eros... 

Par ailleurs, sachez que vous trouverez des variétés précoces, de mi-saison et tardives. Les premières mettront 8 à 10 semaines à donner des fruits bien mûrs, les secondes 10 à 12 semaines et les dernières plus de 12 semaines.

Quand planter les jeunes plants de tomates ?

La tomate, tout comme le poivron et l'aubergine, est un légume du soleil ! Il lui faut donc des températures agréables pour commencer à se développer. Les jeunes pieds peuvent tout de même résister à des températures de moins de 10°C, même s'ils auront beaucoup plus de mal à pousser. La deuxième quinzaine du mois de mai est donc idéale pour planter les tomates, après les dernières gelées. Mais si vous habitez dans une région plus chaude et ensoleillée, les pieds peuvent être plantés dès le mois d'avril. N'oubliez pas au moment de la plantation d'attacher vos jeunes plants à des tuteurs assez solides, qui protégeront vos tomates en cas de fortes pluies ou de vents violents.

Quand semer des graines de tomates ?

Pour avoir plus de choix dans les variétés et découvrir d'autres goûts et recettes, vous pouvez également réaliser vos propres semis au lieu d'acheter des jeunes plants. Ils sont assez faciles à faire lever. Vous pouvez semer vos graines dans une caissette ou une terrine dès le mois de février et durant tout le mois de mars. Recouvrez-les de 4 mm de terre. Vos semis ont besoin de lumière, vous pouvez donc les placer derrière une fenêtre ou sous serre ou châssis à l'extérieur. Quant à la chaleur, une température de 18°C à 20°C suffira.

Vous constaterez que les semis vont très vite grandir. Ils doivent toujours être repiqués en godets. Vers la fin du mois de mars ou courant avril, débutez l'endurcissement de vos plants. Pour cela, en journée, sortez-les ou retirez serre et châssis. Lorsqu'ils s'avèrent bien vigoureux et qu'ils atteignent 20 cm de hauteur - et que les gelées sont terminées ! -, mettez-les en pleine terre. 

Comment et où planter des tomates ?

La tomate est un légume du soleil qui aime les températures agréables pour se développer. Pour obtenir une récolte abondante, choisissez donc un endroit ensoleillé et bien à l'abri du vent. Les tomates se développeront d'autant mieux qu'il fera chaud.

Par ailleurs, les tomates aiment les sols légers, légèrement humides et bien drainés. Au moment de planter les semis en terre, il est important d'enrichir votre terre de matière végétale bien décomposée (humus) : par exemple, au fond du trou creusé, ajoutez un peu de purin d'orties, ce qui permet d'apporter azote et minéraux. Jusqu'à la floraison, ajoutez également un engrais organique, tous les 15 jours. Ensuite, dès que les premiers fruits apparaissent, apportez de l'engrais à tomate.

Enfin, lorsque vous mettez les plants en terre, plantez-les légèrement obliques afin de favoriser le développement des racines.

A quelle distance planter des tomates ?

Une des règles principales à respecter est l'espacement des plants : ils doivent être mis en terre avec 40 à 70 centimètres de distance. En effet, les plants de tomates se développent vite, et il faut qu'ils puissent respirer et croître sans se gêner. Cette distance entre les plants permet d'éviter certaines maladies, notamment le mildiou.

Lutter contre le mildiou de la tomate

Le mildiou est un champignon qui prolifère dans des conditions humides et qui attaque très facilement les plants de tomates. Il est difficile de lutter contre ce dernier : une fois un plant attaqué, il peut mourir en quelques jours. Lorsque les premières feuilles noircissent, le champignon se propage ensuite sur le plant et les fruits. C'est pourquoi il faut être très vigilant : dès l'apparition des premières feuilles tachées, coupez la tige sur laquelle elles se trouvent afin d'éviter la propagation du champignon. Coupez également les feuilles qui traînent au sol. Il est donc très important que les plants soient bien aérés, afin que l'air puisse circuler et que les feuilles sèchent après la pluie.

Entretenir des plants de tomates

Pour leur entretien, sachez que les plants de tomates ont besoin de tuteur pour les aider à soutenir leurs fruits. Soyez donc vigilent et attachez les branches au fur et à mesure qu'elles poussent.

Par ailleurs, arrosez-les régulièrement, de une à deux fois par semaine. Pas trop abondamment non plus, sans quoi leur peau risque de se fendre. Bien sûr, les tomates doivent toujours être arrosées au pied des plants, jamais sur les feuilles.

Pour de belles tomates, il ne faut pas partir trop longtemps en vacances. Essayez de les faire surveiller par une voisine et vérifiez au préalable que l'humidité de l'arrosage automatique ou d'une pluie excessive n'amène pas de maladies comme le mildiou. En cas de maladie, on recommande un traitement à la bouillie bordelaise.

Cultiver des tomates sur un balcon

Sur un balcon, on privilégie les variétés à petit fruit type 'cherry tomatoe' (tomates cerises). On veillera à les exposer au soleil et non dans le vent.

Récolter et conserver des tomates

Les tomates se cueillent une fois qu'elles sont bien colorées. Une simple torsion du pédoncule doit suffire à les détacher. Quand elles sont récoltées, il est déconseillé de les mettre au réfrigérateur. Disposez-les plutôt soit dans un fruitier au frais, soit à mûrir tranquillement dans un papier journal si ce sont des tomates de fin de saison ou des tomates vertes.

Pour conserver les tomates, vous devez les transformer. Ainsi nous vous conseillons d'en faire des tomates pelées, des tomates séchées, de la pulpe de tomate mais aussi de la confiture de tomate (verte). Vous pouvez également congeler vos tomates. La variété Verna orange, à la chaire orange comme une mangue, se mange en salade ou tout simplement avec de l'huile d'olive et du gros sel à la cuillère. L'Erika d'Australie se déguste grillée sur une plaque avec des herbes, une goutte de vinaigre balsamique et un peu de citron.