Que faire au potager en juin ?

Au mois de juin, la douceur laisse progressivement place à la chaleur : l'été n'est plus qu'à quelques coudées de là. Pour le potager également.

© arenaphotouk/123RF

Déjà la chaleur peut ponctuellement faire parler d'elle, et on commencera à évoquer dans certaines régions la faible quantité d'eau présente dans les nappes phréatiques et les inquiétudes associées. On ne le répétera jamais assez, à propos de l'utilisation de l'eau : n'arrosez pas en journée au soleil ! Il y a une quantité d'eau perdue non négligeable (avant même de toucher la plante, puis une fois retombée), sans parler des effets négatifs que peuvent engendrer une pellicule d'eau sur un tissu végétal en plein soleil.

Semer

  • scaroles et autres chicorées frisées
  • laitues (pour les plus fragiles, attendre le soir)
  • carottes
  • haricots verts
  • radis d'été (N.B. : en semer régulièrement permettra une récolte étalée !)
  • brocolis
  • pois (attention aux oiseaux et rongeurs)
  • betteraves
  • citrouilles
  • potirons
  • courges
  • courgettes
  • ciboule

Du côté des herbes aromatiques, on peut semer en plein air le basilic et les bisannuelles depuis la sortie du printemps.

Les surfaces vides du potager pourront être occupées de manière utile : semez-y des engrais verts.

Planter

Ce mois peut être propice à mettre en terre les plants en pots que vous aurez obtenus les semaines précédentes, ainsi que les légumes qui n'auraient pas supporté un dernier (et néfaste) coup de froid.

On pourra planter également les brassicacées (ancienne appellation = crucifères) d'hiver (qu'on récoltera donc en hiver).

Récolter

Comme les mois précédents, diverses sortes de légumes d'hiver peuvent être récoltées :

Déjà, des tiges très jeunes et fraîches d'angélique pourront être récoltées. Il faut en tout cas les prélever avant floraison.

De même, cueillez les fleurs et les parties de l'herbe qui vous intéressent pour séchage et conservation.

Divers

Comme au mois précédent, il faut penser à arroser les légumes qui en ont besoin.

Continuez à disposer un paillage pour limiter le développement des mauvaises herbes et conserver l'humidité du sol. Si la terre est sèche, arrosez avant de pailler. Également, par temps vraiment sec, pensez à arroser - du moins humidifier - le compost pour qu'il continue à faire son travail. Continuez à incorporer l'engrais vert semé l'automne précédent ou tôt le printemps.

Vous pouvez installer des pièges à insectes (plaques collantes).

Attention, s'il en reste, aux plants en pot en serre. La température peut monter sous le verre et causer du tort à vos petits protégés.

Butez les plants de pommes de terre, ce qui aide à la formation des tubercules, et évite leur verdissement.