Cultiver de l'ail : plantation, récolte et conservation

L’ail peut être planté au printemps mais aussi au cours de l’automne. Mis en terre à cette saison, il donne même un meilleur rendement. Mais attention, cela n’est pas possible dans tous les sols. Voici donc quelques conseils pour planter, récolter puis conserver votre ail.

Cultiver de l'ail : plantation, récolte et conservation
© Iuliia Malivanchuk/123RF

Sachez tout d'abord qu'il est très important de bien choisir les bulbes d'ail. Nous vous conseillons donc de les acheter chez le pépiniériste afin qu'ils ne contiennent pas de virus.

Quand planter l'ail ?

Il existe deux saisons pour planter l'ail. En effet, certaines variétés peuvent être plantées au printemps ; elles sont souvent de couleur rose, comme l'ail "Rose d'Auvergne". Les gousses produites sont plus petites mais se conservent plus longtemps. L'ail d'automne a, en revanche, un meilleur rendement. Il est de couleur blanche ou violette.

Où et dans quel sol planter de l'ail ?

L'ail aime les sols légers, pas trop riches et plutôt calcaires. Les terres sablonneuses lui conviennent particulièrement bien. Par ailleurs, il ne supporte pas l'humidité. C'est pour cette raison que l'ail d'automne est surtout planté dans les régions du Sud où l'hiver n'est ni trop humide, ni trop froid. Veillez donc bien à ce que le sol soit bien drainé, si vous ne voulez pas que vos caïeux pourrissent. Vous pouvez ajouter de la fumure (engrais) à votre sol, à condition que celle-ci ne soit pas fraîche.

Comment planter l'ail ?

Pour obtenir un ail de qualité :

  • plantez votre ail à environ 4 cm de profondeur ;
  • chaque bulbe est piqué seul, espacé des autres de 15 cm environ ;
  • les rangs doivent être espacés de 25 cm.

Quand récolter l'ail ?

Quel que soit le moment où vous plantez votre ail, la maturation durera de 8 à 9 mois. Vous pouvez le tirer de terre lorsque les feuilles commencent à faner. Une fois les gousses hors de terre, laissez-les sécher quelques jours à même le sol.

Lorsque la récolte est terminée, la rotation des plantes veut que l'ail ne soit pas planté au même endroit dans les trois années qui suivent. Vous ne devez pas non plus cultiver d'oignons ou de poireaux à cet endroit durant ce laps de temps.

Conserver l'ail après la récolte

L'ail doit être conservé dans un endroit sec et frais, à une température de 12°C à 15°C. Réunissez les gousses en bottes à l'aide de fil de raphia, en veillant toutefois à ne pas trop serrer. Dans ces conditions, l'ail peut se conserver durant plusieurs mois.