Conserver les fruits après la récolte

Au cours du mois de septembre et du mois d’octobre, vous avez récolté vos pommes et vos poires. Afin de les conserver le plus longtemps possible, et de pouvoir ainsi profiter de fruits frais pendant les longs mois d’hiver, voici quelques conseils.

© Ekaterina Pokrovsky/123RF

Conserver les pommes

- Dans un fruitier

Sachez que les fruits qui sont tombés à terre ont subi un choc, aussi vont-ils mûrir plus vite et il faut donc les consommer en premier. Après avoir récolté vos pommes, placez-les dans des cagettes et laissez-les sécher un ou deux jours dans un endroit bien aéré, avant de les rentrer.

La pièce que vous choisirez pour entreposer vos fruits (que l'on appelle communément fruitier) doit être maintenue à une température comprise entre 6 °C et 12 °C. Par ailleurs, ce doit être un endroit frais, sombre et bien aéré. Son taux d'humidité doit se situer autour de 60 %. Si le local est trop sec, vaporiser régulièrement de l'eau. L'idéal est que le sol soit recouvert de terre ou de sable.

Les pommes sont conservées dans de petites cagettes ou sur des étagères en bois. Vous pouvez recouvrir ces supports de papier journal pour protéger l'épiderme des fruits des aspérités du bois.

En outre, vous y placez les pommes sur une seule couche et de manière à ce qu'elles ne se touchent pas entre elles. En effet, si un fruit se dégrade, son seul contact suffit à "contaminer" les autres. Il vous faudra donc aller vérifier l'état des pommes régulièrement et retirer celles qui sont abîmées. Afin de favoriser une bonne répartition du sucre dans tout le fruit, retournez les pommes chaque semaine.

- En tonneau

Il existe une autre méthode permettant de conserver les pommes dans un excellent état. En effet, vous pouvez les entreposer dans des tonneaux, avec du sable. Pour cela :

  • recouvrez le fond d'un tonneau de sable que vous avez fait sécher pendant l'été ;
  • disposez-y une première couche de pommes ;
  • recouvrez-la de sable et ainsi de suite jusqu'à ce que le tonneau soit rempli.

Cette méthode a l'avantage de protéger les fruits du contact de l'air qui est à l'origine de leur détérioration. Par ailleurs, le sable permet de maintenir le taux d'humidité idéal. Ainsi conservées, les pommes subissent moins les variations de températures. Enfin, il est reconnu que ce mode de conservation permet de mieux préserver leur arôme.

Conserver les poires

Les poires se conservent sensiblement dans les mêmes conditions que les pommes. Vous pouvez néanmoins tremper le pédoncule dans de la paraffine liquide. Cette méthode est un peu coûteuse, c'est la raison pour laquelle il faut la réserver aux fruits les plus beaux. Elle permet de ralentir significativement leur déshydratation.

Conserver les coings

Le coing se récolte, lui aussi, au cours des mois d'octobre et novembre. Il faut le cueillir le plus tard possible car sa maturation ne peut se faire que sur le cognassier. Le coing est un fruit très difficile à conserver. Il doit être installé dans un endroit sec, obscur et frais. L'humidité peut lui être fatale car il pourrit très facilement. Par ailleurs, il est préférable de ne pas le mélanger avec les autres fruits car il les parfumerait trop.