Cultiver du basilic : semis, plantation, arrosage, entretien et récolte

En petites touches dans une salade ou en ingrédient star dans un pesto maison, le basilic se déguste à toutes les sauces ! Lisez ce qui suit pour réussir votre plantation.

Cultiver du basilic : semis, plantation, arrosage, entretien et récolte
© Joelle

Semer ou planter du basilic ?

Le basilic est une plante annuelle qu’on peut aussi bien semer que planter en godet. C’est une plante qui aime les sols légers, frais et humifères, et qui se développe avec du soleil et de la chaleur. S’il est bien sûr possible de planter du basilic en pleine terre, la culture en pot s’avère plus pratique pour protéger la plante du gel en hiver… et pour la garder à portée de main lorsque vous préparez un sorbet fraise basilic !

Arrosage du basilic

Avec le soleil, l’eau est le second élément indispensable au développement du basilic. En été, il est donc recommandé d’arroser quotidiennement, en prenant toutefois soin de ne pas noyer la plante ni mouiller les feuilles. Le sol doit toujours être légèrement humide : ne le laissez pas s’assécher entre deux arrosages.

Entretien du basilic

La culture du basilic ne requiert pas d’attention particulière : il suffit de retirer régulièrement les mauvaises herbes et d’apporter éventuellement un peu d’engrais organique à la plante. Pour favoriser la croissance de feuilles et limiter la production de fleurs, vous pouvez pincer les extrémités du basilic à hauteur de 15 cm.

Récolte du basilic

Les feuilles de basilic se récoltent dès que le plant est développé sur plusieurs tiges. Elles doivent être utilisées rapidement après la découpe. Si vous souhaitez conserver les feuilles de basilic, vous pouvez soit les entreposer au réfrigérateur, soit les congeler après les avoir lavées et essuyées. Vous préférez consommer le basilic frais ? Bonne nouvelle : le basilic est une plante qui peut tenir tout l’hiver à l’intérieur si elle est exposée à la lumière dans une pièce fraîche. Le pistou, c’est à volonté, toute l’année !