Potager et verger : comment les cultiver ?

Aujourd’hui, le potager et la culture des arbres fruitiers symbolisent un retour à la nature et aux valeurs traditionnelles. On les trouve à la ville et à la campagne.

Simple et bon

Préparer une salade avec la laitue qu’on a soigneusement encouragée à pousser, faire goûter ses propres radis, réaliser une salade de tomates odorantes, récoltées à la saison idéale. Depuis toujours, le potager a ses adeptes et il continue de faire des émules. Jardin royal à Versailles, jardin de curé dans une abbaye, jardin de grand-mère et jardin ouvrier : le potager est ce prodigieux carré nourricier qui réunit des légumes, des herbes aromatiques et des plantes médicinales. Son esprit se décline dans la décoration de nos cuisines, avec des dessins inspirés des herbiers, et des ustensiles, comme l’arrosoir, pour jouer le rôle d’un vase improvisé.

Le potager de la région

Un potager est l’expression de ce qu’on peut faire pousser sous le climat de la région que l’on habite : courgettes, tomates, haricots, pommes de terre, pois et salades se retrouvent du Nord au Sud. Il convient ensuite de jouer la carte du local. En Provence, les plantes comme le basilic, le thym et le romarin parfument les légumes. Dans les régions de l’Est, des légumes oubliés font un retour remarqué sur le devant de la scène. C’est le cas des rutabagas ou du topinambour. Dans l’Ouest, les artichauts s’épanouissent tandis qu’au Nord, impossible de ne pas faire pousser des endives qu’on appelle aussi les chicons.

L’allégorie du verger

Peint et décrit avec lyrisme par les plus grandes plumes depuis l’Antiquité, le verger symbolise l’amour et le paradis, avec ses arbres fruitiers généreux et le doux pépiement des oiseaux. La fameuse pomme d’Adam lui confère une symbolique religieuse plus ambivalente. A l’époque médiévale, le verger incarne le concept de l’amour courtois. Dans cet écrin de verdure, on n’hésite pas à déclarer sa flamme à sa promise.

Choisir ses arbres fruitiers

Certains ont la chance d’avoir déjà un verger, d’autres souhaitent en créer un. Dans les deux cas de figure, il faut s’assurer que le sol est bien irrigué, car c’est de lui que dépend la floraison des arbres fruitiers. Les espèces végétales doivent correspondre au climat. Ainsi, les pêchers restent en Provence et les mirabelles en Lorraine. Pour celles et ceux qui ont un balcon ou une terrasse, les arbres fruitiers nains sont une bonne solution car ils se cultivent en pots et donnent des poires, des prunes, des citrons et des mandarines. De tout temps, les pires ennemis des arbres fruitiers sont le gel et la grêle. En un clin d’œil, ils peuvent anéantir une récolte.

Actualités

Dossiers