Bien s'occuper de ses plantes d'intérieur Plantes d'intérieur : conseils d'expert

contenant géant pour plante d'intérieur qui s'illumine en violet
Contenant géant pour plante d'intérieur qui s'illumine en violet © Cécile Debise / Journal des Femmes

Qu'est-ce qu'un paysagiste d'intérieur ? 
Cédric Doat de La Lune VerteLe paysagiste d'intérieur est un professionnel doté d'une parfaite connaissance de tous les végétaux, qu'ils soient d'origine tropicale ou subtropicale. Il est capable de repérer les contraintes d'un lieu - véranda exposée sud-est, séjour peu lumineux, jardin d'hiver surchauffé, entrée à fort passage, chambre climatisée - pour y apporter une réponse "végétale" adéquate. Le paysagiste d'intérieur maîtrise également différents types de cultures comme la culture en terre et la culture hydroponique. C'est un créateur capable de mettre en scène un coin de verdure dans un intérieur. Il doit donc avoir un œœil esthétique et un grand goût pour la déco.

Existe-t-il des organismes à même de renseigner le grand public ? 
Ce métier, relativement récent, est organisé en fédération depuis une dizaine d'années. Les particuliers qui recherchent un paysagiste d'intérieur peuvent donc passer par des organismes comme l'Union nationale des entrepreneurs du paysage et le Syndicat des paysagistes d'intérieur. Choisir une société par ce biais, garantit aux particuliers que cette dernière dispose de tous les moyens humains, techniques et logistiques nécessaires au bon déroulement des travaux et au respect des délais.

Quels sont vos domaines de compétence ? 
L'aménagement d'un jardin d'hiver, d'un patio, d'une terrasse ou d'un balcon. C'est souvent un projet global avec une scène intérieure imaginée par un architecte d'intérieur ou par nos propres bureaux d'études. Nous travaillons également en direct avec le particulier. Dans tous les cas, nous vérifions la faisabilité du projet : l'espace, l'hygrométrie (taux d'humidité dans l'air), la luminosité ou la température sont-elles suffisantes pour les plantes choisies ? Au niveau du coût, cela peut varier du simple au double, suivant le choix du contenant, du système d'arrosage et des plantes. Il faut compter entre 100 et 200 euros hors taxe du m². 

Quelles sont les dernières évolutions dans le paysagisme d'intérieur ? 
Les contenants déco ont pris une place prédominante. On a souvent un pot très décoratif et gigantesque par rapport à la taille de la plante qu'il va contenir. La plante d'appartement vient juste souligner le joli pot. En outre, la palette de matériaux utilisés pour la confection de ces contenants est également très impressionnante. Du simple pot en terre, nous sommes passés aux pots en cuivre et en zinc, actuellement très prisés. Du point de vue technique, on note aussi une belle avancée d'une technique de culture bien connue mais très intéressante pour le particulier : l'hydroponie.

En quoi les plantes cultivées en hydroponie peut-elle retenir l'attention des particuliers ? 
Largement utilisé dans la déco intérieure des entreprises, l'hydroponie - culture avec des solutions nutritives renouvelées sans le support d'un sol en terre - tend à percer chez le particulier. L'offre en plantes d'intérieur cultivées de cette manière est de plus en plus large. La seule limite de ce système concerne les grands sujets. Cette culture présente de nombreux atouts. Les plantes sont plus résistantes aux maladies. Leur croissance est ralentie, ce qui permet de maîtriser l'espace qui leur est nécessaire pour vivre. C'est très hygiénique ; plus besoin de transporter des sacs de terreau et d'opérer un rempotage annuel qui peut devenir fastidieux. Et c'est beaucoup plus esthétique : fini les pots en terre qui blanchissent. Pour l'entretien, il faut juste rajouter des sels minéraux et, deux fois par an de l'engrais sous forme de granulés. Seul hic, le prix d'achat de ces plantes est d'environ 15 % plus cher qu'une plante traditionnelle.

Avez-vous des conseils et des astuces de pro pour nos lectrices ?
Evitez d'acheter du terreau au premier prix. La législation française n'oblige pas à mentionner la composition du terreau sur les sacs. Alors préférez au terreau des grandes surfaces, celui d'un professionnel. En outre, voici des petites astuces lorsque vous choisirez vos prochaines plantes d'intérieur. Tout d'abord, ne cédez pas à la tentation des plantes trop colorées, elles sont certes très décoratives mais leur entretien est très difficile. Généralement, elles ne supportent pas les températures en dessous de 20°C. Méfiez-vous aussi des plantes à fleurs ; une fois défleuries, il est très difficile de les faire refleurir. Dans la maison, si vous avez un intérieur peu lumineux, achetez de préférence une plante aux feuillages foncés et évitez les feuillages panachés et clairs, qui réclament un plus grand apport en lumière. Je conseille également d'avoir des bacs à réserve d'eau plutôt que des pots en terre avec une soucoupe. Pour le reste, faites appel à votre bons sens, votre logique et n'hésitez pas à demander conseil auprès d'un professionnel.

Quelles sont les erreurs que les particuliers commettent le plus souvent ?
Beaucoup font l'erreur en été ou au printemps, de sortir leurs plantes d'intérieur. Comme son nom l'indique, la plante d'intérieur doit rester à l'intérieur. En effet, à chaque changement de place, la plante doit se réadapter à la luminosité et l'hygrométrie du lieu. Ne placez pas non plus vos plantes près d'une source de chaleur directe comme un radiateur ou une cheminée.

Pour tous ceux qui n'ont pas la main verte, que conseillez-vous ?
Optez pour les plantes artificielles ou semi naturelles. Ces dernières ont un tronc naturel plus ou moins stylisé et un feuillage en plastique piqué dessus. Les collections vendues au public sont stupéfiantes de réalisme. J'ai moi-même quelque fois du mal à reconnaître de loin une plante semi naturelle à une naturelle.

Vous souhaitez voir des exemples de meubles patinés ? Rendez-vous sur le Forum Déco pour demander aux lectrices des photos de leurs réalisations.

(Propos recueillis par Lucie Paris-Legret en avril 2006) 

Sommaire