Cochenille : comment s'en débarrasser ?

Farineuse ou à carapace, la cochenille est un parasite pour les cultures. Son mode d'évolution bien compris, il est possible de se débarrasser de la cochenille de manière écologique, en respectant notre santé.

Cochenille : comment s'en débarrasser ?
© Dario Lo Presti / 123RF

Le mode d'évolution de la cochenille

Ce qui marque l'évolution de la cochenille n'est pas temporel, c'est-à-dire qu'elle ne dépend pas d'une période de l'année mais plutôt de conditions, à savoir de l'humidité et de la chaleur, comme pour beaucoup de plantes. La cochenille est un parasite qui va attaquer les plantes intérieures. Elle pourra cependant se retrouver sur les plantes extérieures à la fin de l'été. Les cochenilles farineuses mesurent un demi-centimètre tandis que les cochenilles à carapace peuvent mesurer jusqu'à 5 millimètres. La première règle impérative est de ne pas pulvériser trop souvent de l'eau sur les plantes intérieures, c'est-à-dire tous les jours ou tous les deux jours. Mieux vaut arroser le pied de la plante.

Se débarrasser de la cochenille

Lorsque la présence de la cochenille est détectée sur une plante verte, il faut agir rapidement, car la cochenille se nourrit exclusivement de la sève de la plante. Plusieurs techniques peuvent être utilisées : chimique ou naturelle. Pour se débarrasser de la cochenille, il est possible d'acheter dans les jardineries professionnelles des produits sélectifs contre la cochenille. L'inconvénient est que ces produits seront utilisés dans un espace confiné où vous vivez : l'intérieur de la maison.

La seconde technique pour se débarrasser de la cochenille, complètement naturelle et sans doute moins rapide, consiste à retirer le maximum de cochenille en passant un linge légèrement humide sur tout le feuillage (dessus et dessous). Ensuite, utilisez du savoir noir, produit dont l'acquisition pourra se faire également en jardinerie et qui est en fait de l'eau savonneuse. C'est un très vieux remède qui fonctionne pour beaucoup de parasites. Son action est simple : empêcher le parasite, la cochenille en l'occurrence, d'adhérer à la plante !