Semer du gazon : les astuces pour réussir

Bien semer la pelouse permet d'obtenir un tapis d'herbe bien vert. Voici quelques conseils pour réussir le semis de son gazon.

Semer du gazon : les astuces pour réussir
© Journal Des Femmes

Les différents types de gazons

Le choix du gazon que vous allez semer dépend avant tout de l'utilisation que vous comptez en faire. Le climat et la qualité du sol sont également à prendre en compte.

Ainsi, s'il doit être une aire de jeux pour vos enfants et donc beaucoup piétiné, vous choisirez les gazons "sport ", composés de plusieurs espèces de graminées. Ce mélange doit être composé à 60% d'une variété de gazon résistante de type "pâturin des prés".

Pour les pelouses dites de "détente", vous choisirez le ray-grass, qui est facile à faire pousser et qui résiste assez bien aux piétinements.

Enfin, pour les gazons d'ornement, vous orienterez votre choix vers l'agrostide mais aussi la fétuque rouge gazonnante ou demi-traçante. Ce type de pelouse nécessite un entretien attentif et ne supportera pas d'être piétinée.

Sachez que le gazon peut bénéficier d'un label rouge, gage de qualité.

La bonne période pour semer du gazon

Il y a deux saisons idéales pour semer du gazon : le printemps (de la mi-mars à la mi-juin) et l'automne (de la fin août à la mi-novembre). En effet, le soleil n'est alors pas trop agressif et l'humidité constante. Tout dépend bien sûr du climat de la région où vous vivez puisque les graines de gazon ne supportent ni le gel ni les fortes chaleurs. Habitants du Sud, vous pouvez donc commencer à semer dès la fin du mois de février.

L'avantage de semer en automne est que la terre est encore chaude et que la pelouse a le temps de bien sortir, tout au long de l'hiver, avant d'être piétinée, par les enfants par exemple. Par ailleurs, les mauvaises herbes poussent moins à l'automne qu'au printemps.

Autre critère à prendre en compte, la présence d'arbres : 

  • si votre jardin est composé de nombreux arbres, préférez le printemps pour semer votre pelouse, cela évitera que les jeunes pousses soient étouffées sous les feuilles mortes,
  • si vous n'avez pas trop d'arbres, choisissez de semer à l'automne : la chaleur de la terre permettra aux semis de lever beaucoup plus rapidement. Il y aura également moins de mauvaises herbes qui se mélangeront avec le gazon.

Comment semer du gazon ? Les étapes

  • La préparation du terrain. La première étape, et sans doute la plus importante, est de bien préparer votre terrain. Commencez par enlever les mauvaises herbes. Puis retournez la terre sur toute la surface et sur une profondeur de 20 cm. Si la parcelle n'est pas trop grande, vous pourrez le faire avec une simple bêche. Sinon, il est conseillé d'utiliser une motobineuse.

Ôtez alors les cailloux, les racines anciennes, les souches qui peuvent s'y trouver. Après avoir ratissé pour enlever les dernières herbes, tassez et nivelez le sol à l'aide d'un rouleau à gazon. Laissez la terre ainsi pendant environ deux semaines, ce qui permettra aux dernières mauvaises herbes d'apparaître ; vous pourrez alors les traiter pour les supprimer définitivement. Sachez qu'il est important que l'ensemble du terrain soit de qualité homogène.

  • La zone d'implantation de la pelouse. Déterminez nettement la surface à semer. Évitez les formes sinueuses qui seront difficiles à entretenir par la suite.
  • Le semis des graines. Avant de commencer à semer, brassez bien les graines de façon à avoir un mélange bien homogène et que les graines les plus lourdes ne restent pas dans le fond du sac. On n'a pas intérêt à surdoser le semis pour ne pas que les plantules se gênent entre elles. La dose optimale est comprise entre 3 kg et 5 kg à l'are soit de 30 g à 50 g au mètre carré. On peut néanmoins augmenter cette proportion dans les endroits à risques tels que les allées ou les lieux de passage.

Le semis à la volée est la méthode la plus conseillée. Toutefois pour optimiser cette méthode, mieux vaut diviser son terrain en bande de 4 à 5 m de large et croiser pour délimiter des carrés grâce à des piquets. On peut alors diviser la quantité de graines à semer dans chaque carré. A la volée, travailler d'abord dans un sens puis dans l'autre. Attention au vent.

Pour les surfaces plus grandes, vous utiliserez une semeuse ou un semoir à graines pour une meilleure répartition des semis. Passez ensuite le râteau pour bien répartir les graines, puis le rouleau.

  • La protection des graines. L'idéal est de recouvrir ses graines de 2 à 3 cm de terreau. Cette solution n'est en revanche efficace que pour les petites surfaces étant donné le coût que cela peut représenter. Sinon, on peut également ratisser légèrement sur une profondeur de quelques millimètres pour enfouir les graines. Les mouvements trop brutaux sont à proscrire de façon à ne pas détruire le travail préalable de nivellement. Enfin, il faut passer un dernier coup de rouleau de façon à ce que les graines soient bien en contact avec le sol ce qui facilitera leur germination.

Si vous craigniez que les oiseaux ne fassent un festin de votre gazon à venir, vous pouvez également recouvrir la surface ensemencée de filets de protection et de branchages. L'arrosage qui suivra se fera en pluie fine de façon à ne pas créer de courant qui déplacerait les graines. Continuez les arrosages réguliers, le soir de préférence, jusqu'à ce que les graines aient germé.

L'entretien d'un gazon semé

Comptez environ trois semaines pour voir apparaître les premiers brins d'herbe. Évitez de marcher sur votre tout nouveau gazon avant que celui-ci soit bien sorti de terre. Il est conseillé d'attendre que l'herbe mesure environ 10 cm avant d'effectuer la première tonte. Celle-ci ne devra pas être trop importante. Sachez que, de toute façon, il ne faut jamais tondre plus d'un tiers de la hauteur d'un gazon. En moyenne, on tond, au printemps et à l'automne, une fois par semaine ; un peu moins en été, pour que la pelouse résiste mieux au soleil. Tondez toujours par temps sec pour ne pas avoir de mal à ramasser l'herbe tondue.

Par ailleurs, lorsque la température dépasse 20°C, il est recommandé d'arroser son gazon pour qu'il demeure bien vert. L'arrosage régulier est un élément indispensable à la bonne croissance de la pelouse. Juste après avoir semé, toute votre attention va être requise pendant plusieurs semaines. Si vous devez vous absenter, mieux vaut donc reporter l'opération. De même, si vous vivez dans une région où les restrictions d'eau sont monnaie courante durant l'été, il est préférable de semer la pelouse en automne. Rappelez-vous : pendant six semaines, le gazon ne doit subir ni gel ni sécheresse.