Construire un bac à compost

Pour réaliser cet engrais naturel qu'est le compost, il vous faut un bac à compost. Pour faire là encore des économies, fabriquez votre propre composteur en suivant ce tuto.

© Bouvier Sandrine / 123RF

Matériel nécessaire

  • Un panneau de contre-plaqué
  • Des bastings
  • Des parpaings (50 - 20 - 10 centimètres)
  • Du ciment
  • Du crépi blanc
  • Un tuyau de grande section
  • Une poignée en métal
  • Des cales en bois
  • Un vilebrequin
  • Une taloche
  • Un marteau
  • Un pinceau
  • Une truelle
  • Des ciseaux de maçon
  • Un tournevis
  • Des vis
  • Un fil à plomb
  • Un niveau à bulles
  • Du produit traitant pour bois

Construction du bac à compost

Réalisez les fondations pour les murets de parpaings.

Commencez ensuite la pose de la première rangée de parpaings en commençant à un angle. Prévoyez une hauteur de 80 centimètres environ.

Pensez à vérifier que chaque parpaing est bien droit en utilisant le niveau à bulle.

Montez les murets à joints rompus afin de renforcer leur solidité.

Découpez-les en utilisant les ciseaux de maçon et le marteau.

Prévoyez des ouvertures dans le mur pour l'aération. Pour ce faire utilisez des cales en bois que vous devrez retirer au moment où le mortier commencera à sécher.

Finitions du bac à compost

Appliquez le crépi à la truelle.

Installez le panneau dans les rainures des parpaings afin qu'il coulisse de bas en haut.

Traitez le panneau de contre-plaqué avec le produit anti-humidité.

Vissez la poignée sur votre porte (partie supérieure), ce qui permettra de récupérer le compost situé en bas du bac (compost de meilleure qualité car le plus décomposé).

Fabrication du compost

Matériel : un "composteur", c'est-à-dire un grand récipient compartimenté, et un jardin...

Utilisation du compost

Remplir le composteur avec des déchets organiques : par exemple épluchures de fruits et légumes, des coquilles d'œufs, des restes de repas, sachets de thé, etc. Bien sûr, (presque) tous les produits verts du jardin peuvent être insérés dans le composteur. Par exemple, les feuilles mortes, le gazon provenant de la tonte, les branches d'arbres, les pommes de pins... A éviter : des restes de viande, des chewing-gums, les mauvaises herbes montées en graine...