A quels insectes s’adresse-t-il ?

Quels insectes peuvent y trouver refuge ? © Bernard Cwiek
S'il est "impossible de définir le nombre exact d'espèces qui trouvent refuge dans les hôtels à insectes", Bernard Cwiek parvient tout de même à les classer en deux vagues : les auxiliaires du jardinier qui, prédateurs d’autres espèces dévastatrices (pucerons en tête), évitent ainsi l’utilisation d’insecticides (syrphes, coccinelles, larves des chrysopes, perces-oreilles, gendarmes et carabes) et les insectes parasites, à l'image de la guêpe solitaire.