Ils jardinent autrement Daniel Bret : "J'essaie de faire des mauvaises herbes des alliées pour l'esthétisme de mon jardin, tout en le rendant accueillant et agréable."

jardin de daniel bret dans le morbihan
Jardin de Daniel Bret dans le Morbihan © SNHF


Son jardin : Cet écrin de végétation de 2500 m² allie le rustique et la diversité. On peut y admirer plus de 500 végétaux différents, des massifs adaptés à la terre de bruyère et plus de 30 pots et jardinières. Le jardin d'agrément est constitué à partir d'un terrain boisé à une période très ancienne. Certains arbres sont bicentenaires. Le plaisir de ce jardinier : créer un jardin de curé imprégné d'histoire où les fleurs se mélangent, entre la Forêt de Brocéliande et de la Nouée, terre de légende et de tranquillité.


jardin de daniel bret
Jardin de Daniel Bret © SNHF

Ses bons gestes pour le jardin :

 Réserver un coin d'orties pour la fabrication du purin.

 Protéger tous les petits amis du jardin: utiliser les feuilles des nombreux arbres pour faire des abris pour les petits insectes et la flore utiles; placer l'hiver des pots renversés garnis de paille pour les hérissons; entretenir des rocailles et des coins de hautes herbes pour préserver les grenouilles et les crapauds.

  Introduire certaines plantes : les unes permettent d'attirer les parasites et maladies pour préserver les autres, et certaines (tanaisie...) "assainissent" le jardin.

 Composter pour enrichir le terrain et les potées, par mesure d'économie mais aussi d'utilité, pour réduire les déchets dans les poubelles,

 Bien nettoyer les outils pour éviter de propager des maladies : l'hygiène au jardin est aussi importante.

 Installer des récupérateurs d'eau à différents endroits du jardin, pour un arrosage facile et peu coûteux avec l'eau de pluie; un puit est en cours de construction pour couvrir l'ensemble du jardin. 


Son témoignage :

"Mon jardin est un compromis entre le rustique et le jardin de curé. J'essaie de faire des mauvaises herbes des alliées pour l'esthétisme de mon jardin, tout en le rendant accueillant et agréable (chélidoines, digitales... par exemple).

J'ajoute progressivement des plantes "amies" du jardinier et fait évoluer l'acquisition de matériel pour protéger la nature et notre environnement. C'est par l'évolution de ces pratiques que nous pourrons préserver notre terre."


 Pour en savoir plus, consultez le site Jardiner autrement

 

Sommaire