5 conseils pour aménager un jardin de curé

Les jardins de curé sont des extérieurs clos qui allient l'utile à l'agréable. Des carrés de potagers et des plantes médicinales côtoient des plantes à fleurs. Avec des matériaux naturels comme le bois et la pierre, les jardins de curé deviennent des petits cocons où il fait bon vivre.

5 conseils pour aménager un jardin de curé
© Camille Plessis/Journal Des Femmes

Le jardin de curé est, comme le nom l'indique, l'apanage des ecclésiastiques. Très en vogue au Moyen-Âge, il est rudimentaire, en accord avec le fait de mener une vie humble et simple. Très souvent dans les campagnes, le curé résidait dans le presbytère, qui était accolé à l'église et parfois même au cimetière. Dans cet espace, il y avait un petit jardin avec un banc en pierre qui invitait à la méditation. C'est au sein de ces espaces réduits que les curés ont commencé à prendre soin des fleurs, à récolter des baies et des fruits et à cultiver des plantes médicinales ainsi qu'un petit potager. Les jardins de curé sont aussi cultivés au sein des abbayes et des prieurés. Mais dans ce contexte, ils sont plus structurés. Ils s'articulent autour d'une fontaine ou d'un point d'eau. Ils forment un carré découpé en quatre parties : potager, baies et arbres fruitiers, fleurs, et plantes médicinales. La vocation d'un jardin de curé était donc avant tout utilitaire. Il servait à subvenir aux besoin des curés ou des évêques. 

Quelles plantes pour un jardin de curé ?

Plantes aromatiques

Loin du jardin d'agrément, le jardin de curé se doit d'être utile ! Les plantes aromatiques y trouvent alors toute leur place ! Le Thym, le romarin, le basilic, l'origan se plaisent bien au soleil. Si vous avez un coin d'ombre, réservez le à la menthe, la ciboulette, la mélisse et le persil. Le petit plus des plantes aromatiques ? Elle ne donnent pas seulement du goût à vos plats, la plupart ont des vertus thérapeutiques. Par exemple, le thym est antiseptique, la ciboulette favorise la circulation du sang et le persil est bon pour le cœur. Pour les intégrer au jardin, on peut les installer dans des carrés. En utilisant une palette en bois ou des caisses de vins, il est facile de les répartir tout en décorant le jardin. Bon à savoir : la menthe doit être plantée seule dans un contenant car elle prendra le dessus sur les autres.

Plantes médicinales

Si aujourd'hui les plantes sont à l'origine de nombreux médicaments, elles étaient autrefois consommées directement en application cutanée, en ingestion ou en décoction. Par exemple, le millepertuis, en plus d'offrir de jolies fleurs jaunes, est un excellent cicatrisant ! L'Arnica montana, est idéale pour soulager les courbatures, les contusions ou les claquages. Il suffit de faire macérer les fleurs pour créer une huile bienfaisante. On pense aussi à l'ail en antiseptique, à la camomille pour les nerfs et à l'ortie pour les reins. Toutes ces plantes sont à la fois ornementales et médicinales ! Il est possible de les planter en pot près de la terrasse, en suspension sur une pergola ou encore au sein des massifs fleuris.

Du côté des fleurs

Le jardin de curé, c'est aussi un lieu de prière et de méditation. On y trouve souvent quelques bancs en pierre ou en bois, le long de plantes fleuries. En semant quelques graines de prairie au printemps, votre été sera illuminé par des immortelles, des pavots, des glaïeuls et des zinnias en été. Ce joyeux désordre de fleurs des champs fait tout le charme du jardin ! L'avantage, c'est que l'on peut faire des bouquets pour embellir aussi l'intérieur. On mise aussi sur des vivaces qui refleuriront toutes seules chaque année. Des ancolies, des campanules, des roses trémières ou encore des véroniques s'accorderont parfaitement au style champêtre du jardin de curé.

Potager de curé

C'est l'élément le plus caractéristique des jardins de curé : les carrés de potager. Traditionnellement, les carrés sont composés en osier ou par des petites haies. Les petites haies sont plantées d'espèces persistantes basses, comme le buis, le chèvrefeuille nain ou le Pittosporum tobira 'nana'. À l'intérieur, on sème des légumes tout au long de l'année pour échelonner les cultures. C'est le moment de redécouvrir des légumes anciens comme le panais ou le topinambour ! Tomates, laitues, choux, courgettes, poireaux, etc. L'essentiel, c'est avant tout de se faire plaisir !

Un jardin de curé contemporain

Le jardin de curé peut avoir un look un peu désuet... Mais il est possible de lui donner un coup de jeune en jouant avec les matériaux, le mobilier et la décoration. Pour garder l'esprit jardin de curé, on installe des carrés pour les plantations car c'est un élément caractéristique de ce type de jardin. Au lieu de choisir des carrés en osiers ou en haies basses, préférez utiliser des structures métalliques et même colorées ! À l'intérieur, misez sur des graminées et des vivaces pour apporter une touche de modernité. Les jardins de curé sont clos, alors autant réaliser une belle clôture. Plutôt que d'aménager des murets en pierre, pensez à des clôtures en fines lames de bois, ou encore en aluminium. Le tout est de mélanger des aménagements d'antan et d'autres plus modernes. Par exemple, des fontaines en pierre et des pergolas en fer forgé peuvent côtoyer du mobilier pop et une voile d'ombrage !

Cas du petit jardin de curé

Les jardins de curé sont des petits extérieurs clos, il est rare de voir d'immenses domaines à l'arrière des églises. Si vous avez un tout petit jardin, ce style est tout à fait adapté. Misez sur une clôture occultante en bois ou en pierre pour créer votre écrin. Pour ce qui est des plantations, vous pouvez aménager des carrés de potager et de vivaces. Mais il est aussi possible de choisir des vignes ou du houblon. Il n'était pas rare de retrouver ces plantes dans les jardins de curé ! Elles renforcent cet esprit campagne qui fait tout le charme de ce type de jardin. Une ou deux allées en gravier permet de vous promener entre vos carrés et d'accéder au fond du jardin. Une petite terrasse vous permettra de vous reposer et d'admirer votre jardin. Pour renforcer l'aspect bucolique du jardin de curé, vous pouvez tabler sur une pergola et faire courir de la vigne vierge ou du lierre qui créent un coin d'ombre.