Le jardin vertical : comment l'installer et quels végétaux privilégier ?

Vous avez une petite surface ou un mur peu élégant à cacher ? Pourquoi ne pas opter pour un jardin vertical ? Celui-ci vous permet d'allier l'utile à l'agréable, gain de place et esthétisme : il est très facile d'y créer un potager avec ses enfants par exemple. Pour réussir le vôtre, voici quelques conseils sur les meilleures installations à mettre en place.

Le jardin vertical : comment l'installer et quels végétaux privilégier ?
© Horticulture & Jardins

En manque d'espace ? Pensez au jardin vertical !

Le jardin vertical est une excellente alternative lorsque l'on veut un coin de nature, même dans un petit espace. En effet, les plantations hors-sols constituent une solution originale et pratique pour planter des fleurs annuelles, des herbes aromatiques, ou même des fruits et légumes peu envahissants - comme les tomates cerises et les radis par exemple.

pierre-alexandre-risser-paysagiste
Le paysagiste Pierre-Alexandre Risser © Stéphanie Caumont/Unep

Si vous être bricoleurs, vous pouvez monter vous-même de petits jardins verticaux, en utilisant des matériaux de récupération (les "palettes" par exemple) qui donneront à votre espace un esprit " upcycling " très en vogue. Cependant, je conseille souvent d'opter pour des matériaux certes plus onéreux, mais plus durables. On trouve dans le commerce des solutions clés en main abordables, en bois ou en matériaux composites. Une fois la structure choisie, ajoutez-y des petits pots colorés qui viendront égayer l'ensemble !

mur-vegetal-avec-tomates
Mur végétal avec des plants de tomates © Horticulture & Jardins

Faites de votre façade végétalisée une œuvre d'art

Un jardin vertical peut se concevoir bien sûr à plus grande échelle, avec des projets plus ambitieux. Pour habiller votre façade, le mur végétalisé est très esthétique : il transforme votre maison en véritable tableau avec ses différentes plantes, ses feuillages et ses fleurs. Pour les plus petits budgets, je propose à mes clients d'avoir recours aux plantes grimpantes – elles sont du plus bel effet tout en étant plus facile à mettre en place. Selon la configuration de votre maison et de votre jardin, votre paysagiste vous aidera à opter pour le mode de végétalisation le plus adapté.

Que ce soit avec des arbustes ou des vivaces, les plantes se choisissent en fonction de l'ensoleillement du mur, et de l'entretien que vous pourrez apporter : les clématites ou l'akébia, très esthétiques, doivent être par exemple taillées régulièrement. Si vous cherchez des plantes moins envahissantes, l'hortensia grimpant ou le jasmin étoilé sont recommandées : en plus de ne pas se dégarnir, ils restent verts de bas en haut ! Enfin, pour apporter de la couleur, la glycine (très esthétique sur une pergola ou pour décorer un chemin) ou le rosier liane sont très utilisés. Vous pouvez également choisir la passiflore (fleur de la passion) dans les climats méditerranéens.

Autre option : les arbustes de type camélia japonica et le magnolia. Ils sont plantés en pot ou en pleine terre, et ensuite guidés contre le mur à l'aide de tuteurs. Moins difficile à entretenir et persistants, ils apporteront à votre façade des couleurs vives et un doux parfum.

Les clés pour réussir l'entretien de son jardin vertical

Les jardins verticaux peuvent être capricieux si l'installation place les plantes dans des conditions trop différentes de leur environnement naturel. Il faut donc les entretenir avec soin. Premier conseil : pour les plantations en pleine terre en bas du mur, il faut inonder le sol pour encourager les racines à descendre en profondeur, où elles trouveront plus d'humidité. Pour les plantes en pot, on arrose régulièrement, de préférence en soirée, afin d'éviter qu'elles ne se dessèchent.

Deuxième conseil : attention aux plantes envahissantes ! Les plantes les plus utilisées pour végétaliser un mur telles que les lianes ou la glycine demandent demandent un taille régulière au risque de s’étaler sur l'immeuble voisin et d’abîmer les murs. Appeler un élagueur professionnel est conseillé, pour réaliser un entretien qui peut se révéler parfois conséquent en toute sécurité. Le jeu en vaut la chandelle : la végétalisation d'un bâtiment est un atout pour son isolation thermique et phonique – alors pourquoi se priver ?

© Unep

En partenariat avec Unep - Les entreprises du paysage