Comment arroser ses plantes pendant les vacances ?

Avant de boucler sa valise et d’emporter la crème solaire indice 50, il y a un détail à ne pas négliger : l'arrosage de vos plantes et votre jardin. Comment les arroser durant les vacances ou une absence prolongée ? Réponses et astuces.

© Daria Minaeva/123RF

C'est une préoccupation qui a tourné dans la tête des juillettistes et à laquelle les aoûtiens n'ont pas pu échapper non plus : l'arrosage des plantes durant les vacances. Effectivement, comment prendre soin de ses plantes quand on est occupé à parfaire son bronzage sous le cagnard d'une plage à des centaines ou des milliers de kilomètres de chez soi ? Plusieurs solutions existent, de la plus traditionnelle (on sort son joker : l'appel à un ami) aux plus modernes. Nous allons vous aiguiller dans le choix de votre arrosage durant une absence que vous ayez des plantes d'intérieur, des plantes de balcon ou un grand jardin. 

Les plantes de balcon

Tout d'abord, identifiez l'ensoleillement de votre terrasse ou votre balcon, et si possible choisissez celui ou celle qui est orienté(e) au nord afin d'épargner aux plantes une exposition aux températures les plus chaudes de la journée. Placez les plantes de façon à ce que les grandes plantes, plus résistantes, cachent les moyennes du soleil, qui elles cacheront les petites. Le but est d'éviter la hausse de température. En effet, en été, la température à l'intérieur d'un pot peut monter jusqu'à 50 degrés.

© David Martyn Hughes/123RF

On opte pour l'arrosage automatique, qui se branche sur une entrée comme celle du lave-vaisselle et qui arrosera les plantes selon leurs besoins. Il n'existe pas de recette miracle mais le pot à réserve d'eau peut représenter une bonne solution pour les plantes qui ont des gros besoins en eau et qui sont assez résistantes ; avec la réserve les racines seront immergées. Les gels rétenteurs d'eau –qui diffuseront l'eau de façon progressive à la plante- peuvent aussi être utilisés pour les plantes qui sont moins gourmandes en eau.

Les plantes aromatiques

Pour les plantes aromatiques, l'idéal est qu'elles soient plantées dans des gros pots. Plus le pot sera gros, plus il y aura de terre et moins l'évaporation abîmera ces plantes fragiles. Aussi, l'astuce est de barder les bords intérieurs du pot avec une couche de polystyrène qui isolera la plante. Tant en hiver qu'en été, on palliera les pics de température trop hauts ou trop bas.

Les plantes d'intérieur

Regroupez les plantes dans votre douche ou votre baignoire. Tout d'abord parce que les salles de bains sont souvent plus fraîches et humides que les autres pièces mais aussi parce que vous pourrez installer un dispositif d'arrosage automatique –système le plus adapté- sans craindre les débordements d'eau qui pourraient arriver. Voyez avec un professionnel si vous avez des doutes quant aux besoins en eau de chaque espèce de plantes que vous possédez.

Le jardin et le potager

Pour le jardin ou votre potager, la solution la plus pérenne et pratique est encore une fois l'arrosage automatique. Il est surtout conseillé pour les jardins travaillés et où la main de l'homme a façonné le paysage. Les plantes y sont souvent plus fragiles et disparates quant à leur besoin en eau. Si ce système intégré à votre jardin est assez onéreux, il est rentable dans le temps.

En revanche, si vous avez un jardin orienté très nature avec des plantes résistantes et des arbres, vous pourriez vous passer d'un arrosage durant votre absence, dans la mesure où les plantations de votre jardin, comme dans la nature, savent se débrouiller par elles-mêmes et résister. Si vous êtes joueur, laissez donc faire la nature, et si vous êtes frileux face au risque, arrosez abondamment votre jardin avant de partir pour que les plantes aient des réserves d'eau et faites en de même à votre retour.

L'arrosage automatique, système le plus pratique pour arroser le jardin © Consuelo Barreto/123RF

Les astuces

Il n'y a pas d'astuces miracle pour arroser les plantes. Certains utilisent par exemple la bouteille remplie d'eau avec un bouchon percé et plantée dans la terre, d'autres récupèrent le gel dans les couches de bébés et les utilisent comme gel rétenteur d'eau. Pour ceux qui préfèrent demander à un proche d'arroser ses plantes, veillez à choisir quelqu'un qui a la main verte ou à qui vous aurez donné des instructions très précises pour chaque végétal. En effet, il est important de savoir que les plantes souffrent plus d'avoir trop d'eau que pas assez ; si les racines sont inondées, votre plante pourrait aisément mourir. En voulant bien faire, certains font mal. Au final, à chacun de trouver une méthode adaptée à ses besoins et à ceux de ses plantes. 

Au retour, on fait quoi ?

Premier réflexe : arrosez un bon coup vos plantes à votre retour, mais surtout attendez 3 ou 4 jours avant d'entamer des soins ou de constater des possibles dégâts. En effet, en apparence votre plante pourrait paraître "morte" alors qu'elle va bien. Durant ce stress hydrique, lorsque la plante n'a pas eu assez d'eau, elle jaunit et se déleste de ses feuilles pour se préserver. Mais avec un retour d'eau et après ce repos d'été, elle repart de plus belle dès la première quinzaine de septembre.

(Merci à Xavier Poillot, paysagiste BCP Paysage, membre de l'Union Nationale des Entreprises du Paysage, pour ses conseils)