Comment gérer le redoux au jardin en plein hiver ?

En plein hiver, il arrive que les températures soient particulièrement douces. Au jardin ou sur le balcon, les végétaux ont alors tendance à en profiter et à sortir leurs bourgeons. Que faire pour protéger ses plantes si un coup de froid et de gel arrive ensuite ?

Comment gérer le redoux au jardin en plein hiver ?
© JGade / Fotolia

Des risques de gelées

Les températures hivernales ne frôlent pas toujours le zéro en plein hiver et ce, même dans les régions habituellement plus froides. Du coup, arbres, arbustes et fleurs s'en donnent à cœur joie et sortent de leur repos végétatif : les bourgeons pointent leur nez, des pousses d'un vert tendre font leur apparition et certaines fleurs printanières vont même jusqu'à éclore. Bref, il n'y a plus de saison ma bonne dame, on se croirait au printemps ! Le problème, face à une période de redoux au coeur de l'hiver, c'est de gérer des températures plus froides après. En effet, le printemps et son climat plus agréable n'arrive que vers avril. Entre temps, les végétaux sont exposés au gel, à la neige, à de fortes pluies, à des coups de vent, à du grésil... Cette météo met les plantes à rude épreuve, peut leur être fatale et les empêche de se développer correctement au printemps.

Prendre les précautions d'hivernage usuelles

jardin en hiver
Un jardin en hiver © Jean-Paul Carli

Il n'y a malheureusement pas grand chose à faire... La nature suit son cours. Si à la fin de l'automne et au début de l'hiver, vous n'avez pas protégé vos plantes contre le froid comme il se doit, c'est à vos risques et périls. Vous pouvez donc disposer un paillage aux pieds des plantes en terre, sur une épaisseur de 3 à 5 cm environ. Les racines seront ainsi protégées contre le gel. Ayez toujours en réserve un voile d'hivernage pour entourer les plantes les plus fragiles comme les variétés méditerranéennes (palmier, olivier, laurier rose, agrume). Sur les balcons très exposés au vent, il faut bien regrouper les plantes et les abriter, avec une canisse par exemple, pour éviter la déperdition d'énergie. Il est parfois conseillé de rentrer les plantes à l'intérieur : ce n'est pas toujours une bonne idée dans la mesure où peu de gens disposent d'une serre froide et où les appartements sont trop chauds pour des plantes d'extérieur et manquent de lumière et d'air.

Surveiller l'arrosage

Les systèmes d'arrosage automatiques que l'on utilise en été doivent être mis hors gel. Il faut veiller à bien hiverner le système par une vidange. Mais, sur les balcons notamment, un arrosage manuel doit être mis en place, même en hiver. En fonction de la variétés de vos plantes, arrosez-les toutes les 2 à 3 semaines, surtout en cas de redoux ou si elles commencent à bourgeonner. Dès qu'une nouvelle période de gel apparaît, cessez l'arrosage. Puis à la sortie de l'hiver, arrosez de nouveau, abondamment, pour accompagner la repousse de vos plantes.

S'attendre à quelques petits dégâts

Certaines plantes (marronnier et rhododendron par exemple) ont un système naturel de protection du froid de leurs bourgeons précoces. Pour les autres végétaux, il faut s'attendre à des pertes et des dégâts, comme des rameaux morts et grillés par le gel. Il faudra tailler ces branchages par la suite : d'autres pousseront naturellement et prendront leur place.

(Merci au paysagiste designer Thierry Halgand, de la société Balcoon, pour ses précieux conseils.)