Réaliser son compost au jardin Mode de préparation

tout d'abord, remuez la terre.
Tout d'abord, remuez la terre. © Sherez - Fotolia.com

Voici les diverses étapes de préparation de votre compost :

  1. Tout d'abord, remuez le sol de l'emplacement que vous avez choisi afin de faciliter l'action des bactéries. Vous pouvez creuser un trou peu profond et y placer des rondins de bois de manière transversale ou des fagots de brindilles pour permettre une bonne aération par le bas.
  2. Formez ensuite différentes couches :
  • Débutez en installant une couche de débris végétaux secs comme de la paille ou des feuilles mortes. Elle doit faire entre 20 et 30 cm de hauteur.
  • Ne tassez pas ces débris végétaux mais au contraire, laissez-les tomber les uns sur les autres et répartissez-les à l'aide d'une fourche.
  • Ajoutez une couche de matière végétale fraîche : tontes de gazon, "mauvaises herbes", si possible sans graines.
  • Arrosez les couches au fur et à mesure pour bien les mouiller car le tas de compost doit être maintenu humide pendant toute la durée de sa maturation.
  • Vous pouvez ajouter une couche d'écorce et de petits morceaux de bois de préférence broyés.
  • Si vous disposez de fumier, disposez-en en couche assez fine.
  • Remettez une couche de débris végétaux.
  • Intercalez de temps en temps une fine couche de cendre de bois, riche en potasse, qui activera la décomposition.
  • Intercalez également les déchets organiques de votre cuisine entre les couches.
  • Ajoutez également de la poudre de roche. Cela apportera de nombreux minéraux.
  • Enfin, finissez en ajoutant une couche de paille, de feuilles mortes, de divers débris végétaux secs ou de terre, pour faire ruisseler les pluies trop abondantes.
  • Conseil : quand un nouveau compost est créé, n'hésitez pas à rajouter un peu de l'ancien compost. Cela va servir de ferment. Les dimensions du tas de compost doivent être au départ de 1 à 2 m de large sur 1, 5 m de haut.

Sommaire