"Tout était à faire dans ce jardin"

"Sentir et ressentir", tel est l'état d'esprit dans lequel Pierre et sa femme ont conçu ce jardin, situé non loin de Nancy. Rencontre avec ce jardinier-philosophe.

maison pierre
La maison de Pierre dans son écrin de verdure © Pierre Vaney

Pourriez-vous tout d'abord vous présenter en quelques mots ?
J'ai 57 ans. Je réside à Seichamps, dans la banlieue de Nancy. Je suis gérant d'un studio de publicité depuis vingt ans et dans la communication depuis mes études aux Beaux-arts de Nancy.

Depuis combien de temps possédez-vous ce jardin ?
Nous avons, ma compagne et moi, fait construire cette maison en 2001.

Quels sont les grands travaux que vous y avez effectués ? Avez-vous prévu de nouveaux aménagements ?
A la livraison, il y avait une maison sur un champs de terre argileuse. Tout était à concevoir et à réaliser. La conception est le fruit d'une complicité avec ma femme Nicole et la réalisation est à mettre à mon crédit.

balancelle
Dans le jardin de Pierre, il y a plein de coins et recoins.  Non loin des pieris, une balancelle offre un agréable moment de détente aux propriétaires des lieux. © Pierre Vaney

Tous les ans, il y a une évolution des massifs, les surfaces restant les mêmes. Les essences vieillissent, les hauteurs des arbustes et arbres font que le paysage change. La lisibilité de certaines perspectives est à revoir et quelques retouches sont indispensables.

Comment vous est venue cette passion pour le jardinage ?
Partir de rien est un luxe qui nous a été offert à la livraison de la maison. Quand tout est à créer, cela me met dans la position du graphiste qui réfléchit à la mise en page d'une affiche : équilibre des formes, rapport des volumes, coordination des couleurs...


Passez-vous beaucoup de temps dans votre jardin ?  Y a-t-il un endroit que vous appréciez plus particulièrement ?
Selon les saisons, en fonction de mon activité professionnelle, je passe "un certain temps " dans le jardin. L'entretien, bien sûr, et le plaisir de flâner me font déambuler dans le jardin au gré de ce que je perçois. Dès que je le parcours, j'ai du mal à ne pas y rester. Le jardinier de Louis XIV disait que "le meilleur engrais était le pas du jardinier ". Autant vous dire que je donne beaucoup d' "engrais" au jardin...


Côté déco de jardin, quels sont vos goûts ?
Nicole et moi allons chiner, pour récupérer des bulles en verre, notamment de bonbonnes de bouilleurs de cru, qui décorent les massifs. La terrasse est habillée par une pergola, que les glycines dévorent de plus en plus d'année en année. Une vigne muscat fait quant à elle vivre la deuxième terrasse.

 
Découvrez en images son jardin