Le jardin anglais et son charme bucolique

Charmant et pittoresque, le jardin anglais livre une image enchantée de la nature. Il est opposé au jardin à la française qui mise sur le classicisme des formes géométriques.

Le jardin des peintres

Le jardin à l’anglaise ou jardin anglais est fondé sur la notion de point de vue. Avec son chevalet et sa palette, l’artiste s’arrête pour admirer la nature qui lui inspire un tableau. C’est exactement ce sentiment que le jardin anglais s’attache à reproduire. Il n’est donc pas surprenant que des peintres, à l’image de William Kent, figurent parmi les premiers à avoir conçu les jardins anglais à compter du XVIIIe siècle.

Les méandres de la nature

Dans le jardin anglais, les phénomènes atmosphériques comme les nuages, la brume et les éclats de lumière jouent un rôle primordial. Ils mettent en valeur la couleur exceptionnelle d’un feuillage, l’opposition entre vert tendre et vert foncé, les contrastes entre un plan d’eau paisible et un chemin tortueux. Marie-Antoinette a célébré le jardin à l'anglaise. Elle en a commandé un pour entourer le Petit Trianon à Versailles.

Une dimension romantique

La création d’un jardin anglais permet de tirer avantage des reliefs et des sites escarpés. Les espèces végétales y sont disposées de façon à sublimer les facéties minérales comme les grottes, les cascades et les collines. Elles représentent ce que les animaux trouvent dans la nature : les bosquets, les fleurs et les arbres. L’ensemble est taillé de façon à équilibrer les volumes, mais sans être sculpté. Au sein d’un espace parfois très réduit, il s’agit de recréer une perception poétique de la dimension naturelle. Mais quand le jardin japonais invite à la méditation, le jardin anglais, lui, joue le rôle d’une muse, entre flânerie et ravissement.

Du nord au sud

Pour concevoir un jardin anglais, il convient de s’appuyer sur un relief irrégulier. Le tracé est sinueux comme un chemin qui serpente dans une prairie. Les massifs de fleurs sont généreux. Les rosiers habillent des arches ou des tonnelles. Au printemps, le jardin anglais s’épanouit avec une multitude de plantes vivaces : pivoines, hortensias, lupins et agapanthes. Les jardins anglais, qui disposent de rocailles, célèbrent les campanules, les chardons bleus et la corbeille d’argent. Côté arbres, les Anglais sont souvent très fiers de leurs tulipiers et de leurs cornouillers. Tous deux donnent des fleurs délicates. En arrière-plan, les arbres à haut jet, dont les feuilles changent de couleur, indiquent les saisons. Le climat idéal est humide. Mais il est possible de créer un jardin anglais avec des plantes vivaces méditerranéennes comme la lavande, le genêt et les acanthes.