Le jardin à la française : l’élégance de la géométrie

Raffiné, le jardin à la française est un jardin dit "classique". Il s’oppose au désordre assumé du jardin anglais. Les jardins à la française les plus célèbres sont ceux des châteaux de Vaux-le-Vicomte et de Versailles.

Des jardins d’architecte

Linéaires, dotés de terrasses, de bassins, de jeux d’eaux féeriques et de larges statues, les jardins à la française s’inspirent des codes esthétiques chers aux artistes du nord de l’Italie. La composition du jardin à la française est géométrique. Elle s’organise à partir d’un point central. Les contours du jardin sont ensuite délimités par des haies, de façon à former un ou plusieurs rectangles ou carrés. Le jardin à la française a donc pour vocation de suivre un dessin précis, un plan. D’ailleurs, les premiers concepteurs de ce type de jardins avaient des notions d’architecture. C’était le cas du plus connu d’entre eux, André Le Nôtre, qui appartenait à l’Académie d’architecture. C’est aussi la raison pour laquelle les jardins à la française sont évidemment plus faciles à créer sur des terrains plats et vastes.

Une nature disciplinée

Dans le cadre d’un jardin à la française, la nature est travaillée de façon à ce qu’elle devienne symétrique. Elle est domptée. Ainsi, la taille des végétaux s’effectue de façon circulaire, carrée ou rectangulaire. Les allées sont soigneusement entretenues et délimitées. Le point central du jardin est souvent matérialisé par un cercle ou un demi-cercle qui accueille une fontaine ou une tonnelle avec un banc. Le jardin à la française permet de se promener, de déambuler. Il était un lieu de conversation et de fêtes pour la cour, à l’époque de Louis XIV et de Louis XV.

Des jardins de prestige

L’objectif du jardin à la française était de traduire le pouvoir du roi et le rayonnement de la culture française. Les parterres gazonnés peuvent s’orner d’arabesques pour former des motifs qui rappellent ceux d’une tapisserie ou de rideaux. La pousse du gazon est surveillée de très près. C’est avec des ciseaux qu’on égalise les brins d’herbe rebelles. Certains jardins à la française sont dotés d’une roseraie, d’une orangerie ou d’un potager. Le labyrinthe est la forme géométrique ultime du jardin à la française.

Un jardin admirable, été comme hiver

Contrairement à un jardin japonais qui joue sur les changements de couleur des végétaux en fonction des saisons, les arbres ou arbustes, qui entrent dans la composition des jardins à la française, sont des buis, des ifs, des cyprès dont le vert profond résiste aux saisons et aux températures froides. Ces espèces sont faciles à tailler et servent à former des haies rebondies, les topiaires. Pour les parterres qui s’épanouissent au printemps et en été, toutes les folies florales sont permises : tulipes, jonquilles, bégonias, œillets d’Inde. Il est intéressant de jouer avec la couleur et d’alterner les rangées colorées pour rappeler le mode géométrique initial. Le jardin à la française est plus difficile à concevoir et à entretenir avec un climat de type méditerranéen.

Actualités

Dossiers