Tailler un rosier : quand et comment ?

Tailler un rosier est un acte visant à préserver la beauté de la plante mais aussi sa santé. En effet, la taille annuelle du rosier permet de donner une forme, d'orienter la pousse, de supprimer les petites branches sèches... C'est donc un acte qui demande de la précision mais qui ne se fait pas n'importe quand.

Tailler un rosier : quand et comment ?
© Natalia Lebedinskaia / 123RF

Quand tailler un rosier ?

La période de taille d'un rosier dépend en priorité de son âge. Il faut attendre au moins 2 à 3 ans avant de tailler le rosier. Cette période est nécessaire pour que le rosier soit bien enraciné et surtout qu'il dispose de suffisamment d'énergie pour repousser après la taille. Si la taille des rosiers a pour objectif d'assurer une belle floraison, le moment de sortir le sécateur dépend de la variété de la plante. D'une manière générale, il faut attendre pour tailler ce que l'on appelle le repos végétatif, en l'occurrence la chute de feuilles. La période de la taille annuelle s'étend de novembre à mars, dépend du type de rosier que vous avez, mais aussi de la région où vous habitez : il ne faut  jamais tailler en cas de gelées ! À l'entrée de l'hiver, la taille du rosier permet de le préparer pour l'hivernage tandis que la taille du printemps le prépare pour la saison de fleuraison.

Pour qu'un rosier se développe convenablement, il n'est pas nécessaire de le tailler tous les ans. En pratique, la taille du rosier pourra se faire une année sur deux avec alternance de la période de taille. Si la première taille s'est faite à l'entrée de l'hiver, la deuxième taille se fera deux ans plus tard juste avant le printemps.

La taille selon les variétés de rosiers

Pour en revenir aux variétés, entrons dans le détail. Les rosiers remontants et arbustifs se taillent à l'automne, afin que de nouveaux rameaux aient le temps de grandir. Pour les rosiers non remontants, dont la floraison se fait sur les branches d'un an et non de l'année, vous pouvez attendre la sortie de l'hiver, fin février dans le sud de la France, début mars dans le centre, fin mars voire début avril dans l'est et le nord. On parle ici des rosiers à grandes fleurs, à fleurs groupées, paysagers... Les rosiers couvre-sols et buissonnants se taillent aussi au tout début du printemps, mais attention tous les deux ans seulement.

Comment tailler un rosier ?

Tailler un rosier doit se faire avec le concours d'outils bien entretenus. N'oubliez pas de nettoyer votre sécateur à l'alcool entre chaque taille afin d'éviter tout risque de transmission de maladie. Et inutile de prendre un vieux sécateur rouillé et mal aiguisé, la taille du rosier ne sera que plus médiocre. Utilisez un sécateur bien aiguisé pour effectuer des coupes franches. N'oubliez pas de vous équiper de gants, toujours utiles lorsqu'il faut tenir ou ramasser des branches de rosier.

Pour tailler correctement un rosier, identifiez les bourgeons, et laissez entre 5 et 10 centimètres de tige, puis coupez. Si vous souhaitez donner une forme particulière au rosier, courbez les branches pour obtenir la forme voulue. Les branches courbées seront enchevêtrées dans les branches existantes. Une autre technique à base de treillis (grillage avec mailles très fines) permet également de créer des formes. Dans tous les cas, les branches mortes seront totalement supprimées.