Les 3 gestes incontournables au jardin pour accueillir le printemps

Printemps : J–15 ! La météo se fait déjà plus clémente, le jardin se réveille doucement… Que faire pour que son jardin soit parfait pour les premiers jours de beau temps ? Jardin, parterre, potager… Voici toutes les astuces pour un jardin en bonne santé au printemps.


1) La taille des plantes : ne vous y prenez pas trop tôt ! 

Attention : il faut toujours attendre le dégel avant de commencer tous travaux de taille !  Début mars, dans la plupart des régions, les grandes périodes de gel sont derrière nous. Il est alors possible de commencer la taille des rosiers, hortensias, graminées et fruitiers. Par contre, il ne faut surtout par tailler les arbustes à floraisons printanières, qui sont déjà en train de préparer leurs bourgeons.

Concernant les rosiers, la taille est une pratique incontournable, mais l’œil d’un jardinier paysagiste peut être nécessaire pour assurer une jolie floraison : les rosiers arbustifs, remontants et grimpants sont à tailler cette saison, mais il ne faut pas toucher aux rosiers à liane. Une taille réussie demande également un peu d’expérience pour ne pas abîmer le rosier.


Au contraire, les plantes vivaces sont faciles à entretenir et à développer. En taillant la partie supérieure des plantes, vous pouvez tout à fait les dédoubler et les replanter ailleurs, afin de multiplier les parterres dans votre jardin, sans le moindre coût !

2) Comme la maison, le jardin a besoin de son nettoyage de printemps ! 

Vous avez laissé votre jardin à l’abandon cet hiver ? Voici comment l’aider à reprendre de belles couleurs avec les beaux jours.

Première chose à faire : s’occuper de son gazon. C’est le moment de le scarifier, d’y mettre du terreau et éventuellement un anti-mousse afin de régénérer la pelouse. S’il vous parait particulièrement abimé, il existe des engrais spécifiques de la gamme bio qui améliorent la structure du sol. On peut également commencer à étendre le compost, pour nourrir le sol.

Attention : si vous faites votre compost vous-même, veillez à ce qu’il soit suffisamment décomposé. Un compost prêt à être utilisé est de couleur sombre, brune voire noire, et ne doit pas avoir une mauvaise odeur. Si le compost est étendu trop tôt, il risque en effet de « brûler » la plante. Il faut un peu de patience, comme pour tout ce qui est naturel, afin atteindre le niveau de maturité nécessaire, jusqu’à 2 ans. Pour cela, l’idéal est d’avoir deux bennes à compost : l’une qui permet de laisser les déchets verts reposer pendant l’année, et l’autre qui contiendra votre compost déjà prêt. Bien sûr, si vous n’avez pas le temps ou la place de composter vous-même, vous pouvez toujours en trouver dans une déchetterie près de chez vous. 


Pour des plantations en forme au printemps, traiter à la bouillie bordelaise les rosiers et fruitiers avant le démarrage du printemps est bénéfique pour éviter les champignons. Comme pour la taille, veillez simplement à ne pas retirer les protections avant la fin des gelées.

3) Pour des parterres fleuris, encore un peu de patience ! 

Dès les premiers jours de soleil, on se prend à rêver d’un jardin fleuri… Pour semer les plantes annuelles, il est conseillé d’attendre début mai afin d’éviter d’avoir à recommencer si les fleurs viennent à souffrir du froid. Pour autant, il y a quand même du travail au jardin en mars !

D’abord, préparez les parterres : il est utile de mettre du terreau, surtout si vous n’avez pas pris beaucoup soin de votre terre avant l’hiver. Comment choisir un bon terreau ? Il faut tout d’abord regarder la composition, les terreaux les moins chers ne sont en général que du mauvais compost… Mon conseil ? Acheter un terreau un peu plus cher et en mettre moins plutôt que de mettre beaucoup de terreau de mauvaise qualité.

Ensuite, certaines plantes peuvent tout de même être mises en terre, notamment celles en racines nues : elles sont faciles à transporter et moins chères à l’achat. L’enracinement va se faire avant le printemps et la plante souffre moins pour le redémarrage de la végétation jusqu’à mi-mars. A cette période, les plantes ont besoin d’un arrosage moins fréquent, et ont le temps de prendre racine avant la repousse aux beaux jours.

Au mois de mars, chouchoutez vos plantations ! Une de vos plantes a beaucoup souffert de l’hiver, et ne semble pas reprendre ? Pour l’aider à se remettre des rigueurs de l’hiver, tailler très court, au niveau de la base, et lui donner un coup de boost avec un engrais peuvent accélérer sa reprise. Mais encore une fois, il faut surtout faire confiance à la nature et être patient : certaines plantes peuvent mettre beaucoup de temps avant de repousser.

Mais surtout, le début du printemps est le meilleur moment pour appeler son paysagiste pour aménager une terrasse, ou prévoir un arrosage automatique en vue des grandes chaleurs : il est encore temps ! En plus de réaliser l’entretien de votre jardin, votre jardinier-paysagiste saura vous conseiller pour mieux aménager votre jardin et le transformer en véritable écrin de verdure dont vous profiterez dès les premiers jours de l’été !

 En partenariat avec l’Unep - Les Entreprises du Paysage.

Crédits photos : Jean-Pierre Letellier, Au Hasard d’un Jardin http://www.auhasardunjardin.fr/#