Aménager son jardin au printemps : le top 5 des conseils pro

Même si l’air est encore frais, le printemps est bel et bien installé et on se prête à rêver de pique-niques champêtres dans son jardin... Et c’est en effet le moment de prendre soin du vôtre ! Mais pour les novices, il est parfois difficile de savoir par où commencer… Faut-il bêcher mon sol ? Quelles fleurs choisir ? Quand et comment les planter ? Est-ce le moment de tailler mes arbres et arbustes ? Pour répondre à toutes ces questions, voici 5 conseils incontournables pour réussir son jardin.

Préparer son sol et nourrir la terre : le geste écolo indispensable à la sortie de l'hiver ! 

Un sol bien soigné garantit une belle pousse des arbres, arbustes et fleurs que vous aurez choisi. La première chose à faire est donc d’aérer le sol en bêchant autour de vos plantes. Il s’agit de biner en surface et de décompacter le sol sans le retourner avec une bêche ou une grelinette, jusqu’à 30 cm de profondeur maximum.

Deuxième étape : après avoir préparé la terre, ajouter de la matière organique autour de vos plantations, arbustes et plantes vivaces est particulièrement efficace pour éviter les mauvaises herbes. La matière organique peut être apportée à base de compost ou de paillis.

On peut bien sûr faire son compost soi-même à l’aide de déchets verts. Autre option, moins connue, mais très pratique : le compost s’achète en vrac dans les déchetteries ou les usines : renseignez-vous sur les revendeurs près de chez vous ! Certains entrepreneurs du paysage compostent et revendent également leurs déchets verts. Dernière option, plus facile mais plus onéreuse : l’acheter en jardineries.

Au potager, après avoir décompacté le sol, on ajoute une couche de 10 cm minimum de déchets verts récupérés du jardin : feuilles, branches d’arbres coupées en petits morceaux, écorces…

Le paillis ralentis la pousse des mauvaises herbes. Si malgré cela, les mauvaises herbes envahissent le jardin, armez-vous de patience : la façon la plus simple de désherber sans nuire à vos plantations est de prendre 30 minutes par semaine pour arracher les mauvaises herbes manuellement.

Dernier conseil : au printemps, la vie renaît. C’est valable pour les plantes mais aussi… pour les insectes ! Sans vouloir à tout prix tuer toute biodiversité, il faut faire attention à l’apparition de sphinx du palmier ou de cochenilles par exemple, qui peuvent abîmer voire tuer une plante. On peut les éviter grâce à des traitements naturels mais il faut le faire très rapidement car une fois qu’ils se sont installés, il est très difficile de s’en débarrasser. Demandez conseil à un professionnel avant toute utilisation de produit pesticide il vous conseillera la méthode la plus naturelle de protéger votre jardin.

A la reprise des beaux jours : chouchouter son gazon 

C’est aussi en avril qu’il faut remettre en état son gazon : si vous n’avez pas encore effectué la première tonte, il est grand temps de le faire. Si vous voyez de la mousse, pas de panique : mettez un peu de sulfate de fer, cela viendra la faire disparaître et reverdira le gazon. Autre conseil : plus vous tondrez votre pelouse, moins il y aura de mauvaises herbes. Mais attention : certaines peuvent-être intéressantes pour le gazon. Le trèfle, par exemple, fixe l’azote de l’air dans ses racines et vient enrichir le sol. En plus, il reste vert même en période de sécheresse ! 

Tailler ses plantations : au cas par cas, avec le conseil de votre entrepreneur du paysage 

Après avoir laissé son jardin en friche pendant l’hiver… on a souvent envie de tout faire, à commencer par prendre soin de ses arbres et arbustes en les taillant. S’il est effectivement temps de tailler et transplanter certains végétaux, comme les oliviers ou les lauriers roses par exemple, il est déjà trop tard pour certains arbustes, comme les buis qui n’auraient pas assez de racines pour passer l’été… Et pour d’autres plantes, il est trop tôt ou trop tard : lauriers tin, fruitiers et arbustes fleuris de début du printemps : pour ceux-ci, le mieux est de les tailler en mai juin, après la floraison.

Plante par plante, le plus simple est encore de demander conseil à son entrepreneur du paysage, surtout pour les arbustes les plus fragiles comme les oliviers qui nécessitent une connaissance des sols et un soin tout particulier. 

Fleurir son jardin : on s'amuse ! 

Envie d’un jardin fleuri rapidement ? Il est temps de planter les fleurs annuelles. Réservez dans votre jardin de petites surfaces pour créer des parterres, jouez sur la densité et faites-vous plaisir !  Il est très simple de semer les graines, même avec vos enfants : cosmos, belles de nuits, capucines, ipomées, ou encore les soucis, à planter près du potager… Les variétés sont nombreuses et offrent une multitude de couleurs à votre jardin. Si vous semez au printemps, le résultat sera visible au début de l’été. Pour les plus pressés, l’astuce est d’acheter vos fleurs en pot, pour un résultat plus rapide.

Le printemps est également la période idéale pour planter les plantes vivaces, qui repousseront chaque année, à l’image de la lavande, du romarin, ou des agapanthes. Pour réussir ces plantations, une astuce de professionnel est de choisir de petites plantes, encore jeunes, et de leur laisser de l’espace : elles pousseront plus rapidement et seront plus durables. On procède à la plantation une fois que les gelées hivernales sont passées, et on profite du printemps pour s’assurer qu’elles poussent en bonne santé.

Aménager son jardin : y passer du temps pour l'apprivoiser

Si vous venez d’emménager, ou si vous souhaitez optimiser l’espace dans votre jardin, le printemps est propice à la réflexion. Réfléchissez à l’usage que vous faites de votre jardin, aux espaces dont vous avez besoin et à leur fonctionnalité. Pour cela, le plus simple est encore d’y passer du temps ! Vous vous rendrez compte de ce qu’il vous manque et ce qu’il faut modifier, et vous pourrez demander à votre paysagiste de dessiner votre jardin, de prévoir les allées pour y déambuler, d’installer les bordures, de prévoir des massifs et la plantation des vivaces…

Attention, certains travaux attendront l’automne : dans les régions chaudes, ce n’est pas le moment de planter votre gazon par exemple. En effet, vous vous priverez de larges espaces sur lesquels vous ne pourrez pas marcher et les températures estivales ne sont pas propices à la pousse de la pelouse. Il en va de même pour les arbres qu’il est préférable de planter après les jours trop chauds de l’été.

Finalement, l’essentiel est en avant tout de prendre du plaisir au jardin : pour un moment de farniente comme 35 % des Français, selon la dernière étude Unep-Ifop, ou un moment en famille, avec les enfants (30 % des sondés) ! D’ailleurs, ceux-ci sont toujours ravis de s’y défouler, d’aller observer les escargots, les insectes, par tous les temps…

En partenariat avec l’Unep - Les Entreprises du Paysage







Crédits photos : Violette Egon Paysage et Maintenance – © Sébastien Penicaud / © Violette Egon