Comment créer un jardin économique ?

Avoir son propre espace de verdure est un vrai plaisir mais aussi, ne nous le cachons pas, un coût ! Nouvelles plantes, entretien, mobilier… Même si les jardins zen des magazines nous font rêver, ils nous paraissent souvent inatteignables à moins de pouvoir y consacrer une petite fortune. Fatalité ? Sûrement pas ! Avec ces quelques astuces que je vous livre et en faisant des investissements judicieux, vous pourrez créer l’espace de vos rêves sans se ruiner. Suivez le guide.

Un pro à la rescousse

Je reçois souvent le cas d’apprentis jardinier qui viennent me voir après un échec cuisant, complètement découragés : ils avaient choisi sur un coup de cœur un assemblage hétéroclite de plantes sans véritable cohérence avec le jardin et quelques mois plus tard, tout est mort. Pas de panique, ce n’est souvent pas la faute du jardin mais bien… du jardinier ! A l’inverse de la maison, le jardin est composé de vivant qui, si on sait comment le satisfaire, ne cessera d’embellir.

Vous voulez être sûr de partir du bon pied ? On n’y pense pas assez mais les paysagistes, de même que les architectes d’intérieur, peuvent vous proposer de réaliser un plan d’aménagement de votre jardin. Moins onéreux que la refonte intégrale d’un jardin, il constitue une solution intéressante si vous vous y connaissez déjà un peu en jardin et que vous souhaitez "mettre la main à la pâte" dès le début. Muni de ce "manuel d’instruction", vous pourrez ensuite vous charger d’acheter les végétaux au fur et à mesure de ce que votre budget vous permet pour créer petit à petit le jardin idéal. A noter tout de même, un paysagiste achète souvent « en gros » les végétaux de ses jardins, pouvant ainsi vous faire bénéficier de tarifs plus bas que ce que vous serez susceptible de trouver en jardinerie…

Le kit de survie pour vous lancer

Pour qu’il soit réussi, un jardin doit être constitué de plantes et d’arbres créant des perspectives agréables à l’œil. Vous rêvez d’arbres rares ou anciens pour créer un jardin exotique et original mais n’êtes pas prêt à débourser 500 euros pour un olivier centenaire ? Première chose à savoir : plus une plante est grande et développée, plus elle vous coûtera cher. L'idéal est donc d'acheter des plantes encore jeunes, même s'il vous faudra ensuite attendre quelques années pour qu'elles atteignent leur maturité et donc une taille plus satisfaisante.

Deuxième astuce : mélangez des plantes de différentes tailles ! Quelques grandes plantes - celles qui coûtent le plus, donc - côtoient des plus petites - moins chères à l'achat. En revanche, faites bien attention à la façon dont vous allez agencer ces plantes, petites et grandes. Il faut éviter qu'il y ait des "trous" et que les plantes les plus hautes ne cachent les plus petites. Faites des essais avant de les planter pour de bon. Ensuite, il vous faudra être patient, et attendre que la nature fasse son travail, quelques mois ou quelques années, pour qu’arbres et arbustes soient à leur taille adulte.

Que planter dans votre jardin ?

Le choix des fleurs, plantes et arbres pour votre jardin dépend évidemment de ce que vous souhaitez faire et voir dans votre carré de verdure, et surtout de ce que l'on y trouve déjà. Si votre logement est neuf, il y a de fortes chances pour que le terrain soit nu, mais si vous habitez une maison plus ancienne, il y a sûrement déjà des plantes qui y poussent, et qui peuvent servir de base pour votre projet de jardin.

Autre avantage des plantes, il n’est pas forcément besoin de les acheter pour les faire pousser dans votre jardin ! Apologie de cleptomane ? Non bien sûr ! Il s’agit simplement d’aller prélever quelques boutures bien choisies parmi les plantes de vos amis, voisins, famille. Le lin, la giroflée, la capucine ou encore les cosmos : de nombreuses plantes vivaces ou arbustes sont "bouturables" (lauriers, roses, abelia, cornus…). Il suffit de prélever une partie de pousse ou de racine, en fonction de la variété, et on la plante ou bien on la greffe. Pour certaines variétés, une technique de professionnels est de diviser la racine (le rhizome) pour la démultiplier.

Enfin, de nombreuses boutiques vendent des graines des fleurs, comme le lin, la giroflée, la capucine ou encore les cosmos, que l'on plantera généralement au printemps. Là, bien sûr, l'attente sera parfois longue, mais vous obtiendrez un jardin qui vous ressemble à moindre coût.

A retenir également : dans un jardin, il n'y a pas que des plantes, mais aussi des objets qui viennent agrémenter les végétaux et ajouter une touche décorative. On peut facilement récupérer de vieux seaux en zinc dans les brocantes, qui serviront de contenants, ou bien des grilles de clôtures pour y faire pousser des plantes grimpantes... La seule limite, c'est votre imagination : un rouleau de chantier deviendra une table, des tiges fer à béton reprendront vie sous la forme de structures rigides ou de tuteurs, un vieux cadre de vélo accueillera des fleurs...

En panne d’inspiration ? Faites appel à un paysagiste pour établir les plans !

Il y a forcément un paysagiste près de chez vous qui pourra dessiner un plan d'ensemble de votre futur jardin, pour vous aider à concrétiser vos idées. Il pourra également vous dire quelles plantes ne pas associer à quelles autres, lesquelles se marient bien, lesquelles fleurissent au même moment, de quelles couleurs... Il y a en effet des plantes qui ne se supportent pas, d'autres qui ont besoin de lumière, ou d'ombre, certaines sont plus à l'aise dans des terres meubles, d'autres en sol plus aride... Ensuite ce sera à vous de remonter vos manches et de réaliser pour de bon le jardin dont vous rêvez !

Crédits photos : ©Au Hasard d’un Jardin – Jean-Pierre Letellier

En partenariat avec l’Unep - Les Entreprises du Paysage.