Les secrets pour un jardin anglais

Pittoresque, poétique et harmonieux, le jardin à l’anglaise est un paysage à composer avec rigueur et délicatesse. Je vous présente ma vision du jardin anglais et vous donne quelques conseils pour réussir le vôtre.

Définition du jardin à l’anglaise

Le jardin à l’anglaise est davantage un paysage qu’un jardin. Les courbes naturelles sont exploitées et plusieurs types de végétations agrémentent l’espace. C’est une véritable promenade ponctuée de surprises qui invitent à la découverte. L’esprit de ce jardin poétique n’est pas de travailler la nature, mais bien de l’imiter et de la mettre le mieux en valeur.

Quels sont les "codes" à respecter impérativement pour réaliser un jardin à l’anglaise ?

Le jardin à l’anglaise se compose principalement de couleurs pastel comme le bleu, le rose ou le blanc. Il est vital de garder une harmonie entre les couleurs, c’est pourquoi au-delà du choix de certaines nuances, il est primordial de réfléchir à l’association des couleurs. Le but est de créer une fresque, un paysage qui ne présente pas de rupture entre un jaune vif et un rose fuchsia par exemple. En résumé : tout est question d’harmonie.

Le jardin à l’anglaise est un espace qui recherche l’équilibre des formes : il est structuré de manière à mettre en valeur chaque plant qui le compose. Le principe de ce paysage est de respecter l’environnement qui l’entoure, qu’il s’agisse des pentes, des arbres ou des parterres déjà existants. Aucune forme n’est à bannir, tout est à sublimer.

Quels types de plantes peut-on associer dans un jardin à l'anglaise ?

C’est un jardin que je qualifierais de "nature" et qui ne doit pas être trop sophistiqué. L’objectif est de planter de nombreuses vivaces pour créer une floraison séquencée. On obtient ainsi des nuances de couleurs différentes tout au long de l’année et une floraison prolongée de mars à octobre.

Les grands arbres, majestueux, permettent un microclimat idéal pour l’épanouissement des autres plants. Les arbustes et rosiers se développent, à l’ombre des grands arbres et les plantes couvre-sols sont un écrin aux massifs.

La rose est l’un des éléments les plus importants du jardin à l’anglaise. On peut choisir différents type de rosiers : en buisson, en arbuste, grimpants ou encore en liane. Les roses anciennes sont préférées aux rosiers plus modernes, pour s’intégrer au reste du jardin. Pour conserver "l’esprit prairie" du jardin à l’anglaise, il ne faut pas hésiter à associer des rosiers aux massifs, ainsi que les arbustes et les vivaces.

Entretien d’un jardin anglais

Les jardins anglais ressemblent à des jardins de campagne, en mouvement, qui embellissent et enrichissent la nature à la différence des jardins français ou italiens, plus rectilignes, plus structurés. Contrairement au jardin à la française, qui est plus rectiligne, le jardin à l’anglaise pourrait laisser croire qu’il demande moins d’entretien. Mais il s’agit là d’une fausse idée !

Les végétaux de nature foisonnante qui composent ce jardin ne permettent pas d’avoir un gazon non entretenu. Sans une tonde rigoureuse, le jardin donnera l’impression d’être négligé : les perspectives seront moins nettes et la vue d’ensemble beaucoup moins esthétique.

Tout comme le gazon, les mixed-borders* demandent un certain entretien. Leurs compositions doivent être soignées pour conserver une certaine harmonie. Il est indispensable de laisser l’espace suffisant entre les plants pour qu’ils puissent s’épanouir normalement, sans se concurrencer.

Comme dans tout jardin, il est également impératif de retirer régulièrement les mauvaises herbes et fleurs fanées pour profiter pleinement de son jardin à l’anglaise.

Aménagement d’un jardin anglais

Une pergola, donnant sur de petits espaces reculés, invite à la découverte. En plaçant un banc sur un chemin sinueux vous proposerez un espace de détente pour apprécier la nature environnante. L’intérêt des éléments extérieurs, comme les gloriettes (cabinet de verdure) est de contribuer à l’esprit romantique du jardin, d’inviter à la découverte et à l’émerveillement. Plutôt que des murs, peu esthétiques, utilisez des haies et petits arbres pour former les séparations, cette cloison végétale permettra le passage d’un recoin à un autre.

Trucs et astuces à connaître pour réussir facilement un jardin à l’anglaise

Un jardin à l’anglaise se réussit surtout avec l’expérience… ! C’est vraiment un jardin dur à improviser, car il est nécessaire d’avoir une bonne connaissance des végétaux, pour savoir comment ils vont évoluer notamment. Une sensibilité artistique est également requise pour proposer la meilleure association des plants et couleurs. Il est donc recommandé de passer par un professionnel qui répondra à vos envies et vous aidera à faire naitre le jardin de vos rêves

Jardins à l’anglaise à visiter

L’un des jardins à l’anglaise les plus connus est le jardin du petit Trianon, au château de Versailles. Marie-Antoinette, qui souhaitait "une maison de campagne", fit du jardin du Trianon un jardin pittoresque, mettant en scène la nature, dans lequel elle aimait se promener et organiser de grandes fêtes !

La Normandie possède deux jardins à l’anglaise particulièrement intéressants :le Jardin de la Princesse Sturdza à Varangéville (76) et le jardin de Vauville (50).

En région parisienne, le jardin d’Albert Khan (92) est particulièrement intéressant et est réputé pour son jardin à l’anglaise.

* La bordure mixte, bordure mélangée ou mixed-border est un type de plate-bande d'origine anglaise, caractérisée par le fait que toutes les plantes doivent se mêler, tout en restant visibles, aucune plante ne devant en concurrencer une autre. Les plantes sont donc juxtaposées en harmonisant les couleurs mais pas forcément le port. C'est un massif assez libre dans sa composition, sans régularité, composé essentiellement de fleurs qui sont placées en groupes dans et autour d'arbustes et de plantes couvre-sol.

En partenariat avec les Experts Jardins.

Images © Expert Jardins - Au Hasard d’un jardin