Créer un jardin anglais sur un petit terrain

Les jardins anglais sont parmi les plus populaires. Cela est sûrement dû à leur style très proche de la nature qui représente, pour beaucoup, le jardin parfait, relaxant, dans lequel on a plaisir à se promener. Habituellement, ils sont créés sur de grands terrains, mais il est néanmoins possible d'en concevoir sur des espaces beaucoup plus réduits. Je vais vous montrer comment.

L'esprit du jardin anglais
La principale vocation des jardins anglais est de recréer une nature parfaite et contrôléeHistoriquement conçus comme des peintures, ils font naturellement la part belle aux végétaux abondants et regroupés dans des massifs, évoquant les bosquets que l'on retrouve dans la campagne. Les lignes sont arrondies pour être agréables à l'œil. Si on a de la place, on peut jouer en créant des espaces cachés que l'on découvre au fil de la promenade. Tous ces principes sont utilisables même dans un petit jardin, voici mes explications point par point.
Jardin anglais dans la plus pure tradition © Byb64/Flickr - licence Creative Commons

Les végétaux
C'est l'élément le plus présent dans les jardins anglais. Les végétaux sont sélectionnés afin d'obtenir une succession de floraisons tout au long de l'année avec, en partie, des variétés qui conversent leurs feuilles en hiver.

Ils sont regroupés dans des massifs imposants où l'on retrouve toutes les strates : des vivaces pour la partie basse, apportant des touches de couleurs grâce à leurs nombreuses fleurs, des arbustes de taille moyenne pour créer la structure et donner du volume, et enfin, des arbres, plus haut, sur tige ou en cépée. On obtient ainsi des massifs bien fournis à l'image des bosquets que l'on peut croiser dans la nature. C'est cette diversité dans les plantations qui donnent le nom de mix-border à ces compositions.

Bien évidemment, si votre terrain, de par sa taille, ne s'y prête pas, vous pouvez omettre les arbres, voire même les arbustes trop volumineux. Il existe des vivaces assez hautes (1 mètre) qui donneront quand même le volume escompté aux parterres de plantes. On pourra aussi obtenir de la hauteur en jouant sur les mouvements de terrain, mais j'en parlerai plus tard.

La forme des massifs devra être la plus naturelle possible avec des courbes (évitez donc les lignes droites). Petite astuce : pour créer de jolis arrondis, utilisez un tuyau d'arrosage placé au sol comme guide afin de tracer le contour des plantations.

Dans l'introduction, je vous parlais du fait de créer des espaces plus intimes, voir cachés depuis l'entrée du jardin (ou de la maison). On va obtenir ces effets en entourant partiellement ces endroits, à la forme presque circulaire, de massifs d'au moins 2 mètres de haut, créant ainsi un écrin de verdure autour de cet espace où l'on aura plaisir à mettre des transats ou un petit salon de jardin de style ancien pour lire ou boire le thé (jardin anglais oblige).

Le gazon est aussi un élément très présent. Il permet d'aérer le jardin, surtout si celui-ci est grand, car s'il n'y avait que des massifs, cela aurait tendance à être étouffant.
Exemples de massifs © Adhedsflickr et Ukgardenphotos/Flickr - licence Creative Common

Les allées
Afin de vagabonder dans votre jardin anglais, deux solutions sont possibles. La première consiste à utiliser uniquement du gazon qui servira d'allées, de terrasses et d'espaces de jeux et de détente. Si vous préférez quelque chose de plus délimité et d'un peu plus praticable en cas de pluie, optez pour des matériaux naturels : gravier/grave, sable stabilisé ou encore des pavés et des dalles en pierre naturelle vieillie.
Tout comme pour les massifs, respectez une certaine courbure pour vos allées, sans pour autant en faire trop. Un chemin trop sinueux ne sera pas utilisé et les gens couperont au court.

Les mouvements de sol
Lorsqu'il s'agit de grands espaces, le terrain est rarement entièrement plat, que ce soit autour d’une maison ou dans la nature. C'est pour cette raison que, dans les grands jardins anglais historiques, on joue beaucoup sur les mouvements de terrain. Cela peut facilement être recréé dans un petit espace en modelant des buttes de terre sur lesquelles on viendra planter des massifs de végétaux, leur donnant ainsi encore plus de volume. Un dénivelé peut aussi être utilisé pour créer des espaces cachés dans le jardin, comme nous en avons déjà parlé précédemment.

Les bassins
Un bassin n'est pas indispensable dans un jardin anglais, mais on peut facilement et esthétiquement en intégrer un si l'on respecte les mêmes règles de composition que pour les éléments précédents : des formes naturelles et de la végétation sur l'eau et en pourtour du bassin.

L'entretien
Maintenant que vous avez les principales informations pour créer un jardin anglais, vous vous questionné peut-être sur son entretien. Il y a deux grandes tâches à effectuer. D'une part, le soin du gazon afin de le garder joli. Il s'agit de la tonte bien évidemment, mais aussi l'apport d'engrais quand c’est nécessaire, de la suppression des mauvaises herbes, de la scarification, etc. Je ne m'étalerai pas plus sur le sujet car on trouve de nombreux conseils sur internet et dans les ouvrages spécialisés.
L'autre travail correspond au soin et à la taille des végétaux. C'est très agréable car on est proche des plantes, mais il faut être minutieux et s'intéresser aux variétés afin de les tailler tout en gardant leur port (leur forme) naturel. Pas question d'utiliser un taille-haie et de leur faire une coupe géométrique ! On perdrait tout l'effet naturel. Pour y arriver, il vous faudra vous documenter sur la façon de tailler chacun de vos végétaux et à quelle période. Si vous achetez vos plants chez un pépiniériste ou si vous faites réaliser ce jardin par un paysagiste, l'un et l'autre seront heureux de vous donner des conseils.

Et vous, un jardin anglais, ça vous fait rêver ?
Rendez-vous sur le forum pour en parler !