Les plantes dépolluantes

En plus d'agrémenter nos vies, d'être vecteur de bien-être, les plantes, décidément pleine de ressources, ont des vertus intéressantes pour absorber les poussières et les polluants et les restituer sous une forme plus humide et plus saine. Au total, une cinquantaine d'espèces auraient des vertus dépolluantes.

La multitude de micro-substances chimiques libérées par les moquettes et tapis synthétiques, les peintures industrielles, les meubles en bois aggloméré, les produits d'entretien, les parfums, sont libérée dans l'air que nous respirons, formant les désormais fameux COV (composés organiques volatils). Les nuisances de ces "cocktails" sur le court et le long terme sont mal-connues et certainement plus importantes que ce qu'on croit. Une des solutions les plus aisées pour améliorer la respirabilité est bien sûr d'aérer. On conseille généralement 10 minutes le matin et 10 minutes le soir.

Depuis les années 1980, des études initiées par la NASA (qui cherchait une solution pour renouveler l'air dans les stations orbitales et les vaisseaux) ont testé le pouvoir d'absorption de ces polluants par certaines plantes ornementales. Ces recherches ont donné des résultats plus que probants. En effet, certaines espèces de plantes, agissant comme des petites usines de dépollution, dissolvent, grâce à des bactéries, les molécules émises par les substances chimiques. Cela s'appelle la bioépuration : un filtre à air naturel. La plante respire, convertit le gaz carbonique en oxygène, absorbant grâce aux stomates (sur les feuilles des plantes) les COV. Elle rejette finalement un air purifié.

Les plantes n'agissent pas de manière optimum sur toutes les sources de pollution, certaines sont plus efficaces sur certains sources de pollution. Il est possible également que plus la plante soit vieille, plus elle est active. Il est conseillé de mettre une plante pour environ 10 m² et également dans les chambres, malgré une idée reçue.

  • Fougère de Boston : efficace contre le formaldéhyde présent dans la peinture
  • Croton : efficace contre le trichloréthylène, le formaldéhyde, le xylène, le benzène, l’ammoniac – A placer dans la salle de bains
  • Ficus benjamina : efficace contre le formaldéhyde présent dans les isolants – A placer dans le séjour (attention, les feuilles sont toxiques)
  • Philodendron arborescent : efficace contre le formaldéhyde, le pentachlorophénol (dit PCP) présents dans les colles – A placer dans le séjour (attention, les feuilles sont toxiques)
  • Sansevière : efficace contre le benzène présent dans le bois aggloméré – A placer dans le séjour
  • Gerbera : efficace contre le benzène, le trichloréthylène, le formaldéhyde, le toluène présents dans la mousse d'isolation – A placer dans toute la maison, près d'une fenêtre car c’est une plante qui a besoin de lumière
  • Lierre : efficace contre le formaldéhyde présent dans les papiers peints             
  • Figuier pleureur : efficace contre le formaldéhyde présent dans les résines – A placer dans la chambre
  • Palmier nain : efficace contre le formaldéhyde présent dans la laine de verre
  • Cyclamen : efficace contre le formaldéhyde
  • Poinsettia : efficace contre le formaldéhyde. C’est une plante qui a besoin de lumière
  • Phalaenopsis (orchidée papillon) : efficace contre le formaldéhyde, l’ammoniac, le xylène – A placer dans la cuisine ou la salle de bains car elle capte l'humidité ambiante
  • Lierre hedera helix : efficace contre le formaldéhyde – A placer dans la cuisine ou la salle de bains
  • Chrysanthème : efficace contre le benzène et plusieurs polluants présents dans les parfums d'intérieur – A placer dans la cuisine et sur le rebord de toutes les fenêtres de la maison
  • Aglaonema : efficace contre le benzène, le toluène, l’ammoniac présents dans les bougies parfumées – A placer dans un bureau
  • Palmier bambou : efficace contre le formaldéhyde, le benzène présents dans les peintures – A placer dans la chambre, la salle de bains
  • Pothos : efficace contre le formaldéhyde, le benzène présents dans les matières plastiques
  • Kentia : efficace contre le benzène, l’hexane présents dans les produits de bricolage et les détergents – A placer dans une grande pièce
  • Dracaena marginata : efficace contre le monoxyde de carbone présent dans la fumée de cigarette – A placer dans la cuisine, le séjour
  • Chlorophytum : efficace contre le toluène présent par le chauffage
  • Pothos (scindapsus) : efficace contre le formaldéhyde, le benzène, le monoxyde de carbone, le toluène présents dans la cuisinière, le chauffe-eau, les colles, les moquettes, les tapis, les vernis, les encres – Plante très efficace
  • Anthurium : efficace contre l’ammoniac, le xylène présents dans les produits ménagers - A placer dans la cuisine, la salle de bains, le bureau – Plante qui a besoin de lumière et d'humidité
  • Rhapis : efficace contre l’ammoniac présent dans les produits ménagers
  • Azalée (rhododendron) : efficace contre l’ammoniac, le xylène, le formaldéhyde présents dans les produits d'entretien – A placer dans la salle de bains, la cuisine – Plante qui n’a pas besoin de trop de chaleur
  • Areca : efficace contre le trichloréthylène par le nettoyage à sec, par exemple – A placer dans la chambre
  • Dracaena marginata : efficace contre le benzène, le formaldéhyde, le trichloréthylène, le xylène, le toluène  présents dans les tissus d'ameublement
  • Phoenix roebelenii : efficace contre le xylène présent dans les mousses           
  • Spathiphyllum (lys de la paix ou fleur de lune) : efficace contre le benzene, le formaldéhyde, l’ammoniac, le xylène, le trichloréthylène, les ondes électromagnétiques présents dans les solvants et les peintures – A placer dans toute la maison – Plante très efficace et nécessitant peu de lumière
  • Cactus colonnaire (cierge du Pérou) : efficace contre les ondes électromagnétiques présentes du fait des ordinateurs, téléviseurs et téléphones – A placer dans un bureau – Plante très efficace, pouvant supprimer les maux de tête chez certaines personnes, mais nécessitant beaucoup de lumière.