Le jardin d'antan : un jardin "madeleine de Proust"

Si beaucoup rêvent de renouer avec leur enfance, certains ont déjà trouvé le moyen de remonter le temps... dans leur jardin ! Aménagé à la mode d’autrefois, quelques ingrédients suffisent pour qu'un jardin nous transporte au pays des souvenirs. Une allée qui sent bon la bruyère, un petit potager cerclé d’une clôture en bois, la douceur des lapins dans leurs clapiers... C’est sûr, nous voilà revenus dans le jardin de nos grands-mères !

Un jardin nostalgique
Contre la crise et les tracas quotidiens, quoi de mieux qu'un petit coin de verdure ?
Depuis quelques années, les jardins aménagés et entretenus "à la mode d’autrefois" font leur grand retour. Avec leur charme suranné, ils s’offrent comme un refuge naturel où il fait bon se remémorer les souvenirs d’enfance. J’ai donc décidé aujourd'hui de faire un focus sur une tendance qui monte, et qui fait du bien au moral !

Un jardin entretenu à la mode d'autrefois
Si les déclinaisons sont multiples, un jardin d’antan, c’est d’abord un jardin entretenu selon des techniques et un savoir-faire traditionnels. Aux produits de synthèse, préférez donc des matériaux naturels et locaux, tels que le bois ou la pierre. Plus durables que les produits composites, ils s’intègrent mieux au paysage et ne nécessitent pas d’entretien spécifique. Pour ma part, j’utilise souvent comme élément minéral le calcaire gris/bleu issu d’une carrière locale car j’apprécie le fait qu'il se fonde parfaitement dans le paysage de ma région.  Ainsi, le jardin médiéval tire pleinement parti des propriétés nutritives et protectrices du bois. De forme carrée ou rectangulaire, il est divisé en espaces de culture réguliers. Ces différents espaces sont aménagés sur des plates-bandes surélevées et délimitées par des tressages de saule ou de châtaignier appelés "plessis". Faciles à faire, les "plessis" sont des bordures naturelles en bois qui ont la particularité d’épouser et de protéger la végétation qu'elles retiennent.

Un jardin naturel
Un jardin d’antan, c’est donc le contraire d’un jardin artificiel. Les éléments qui s’y trouvent sont complémentaires et s’apportent des bénéfices mutuels. Ainsi, pour éloigner les pucerons de vos rosiers, je recommande de planter à leur côté quelques pieds de lavande. L’essence de cet arbuste a en effet des propriétés naturellement répulsives qui tiendront à distance les petits parasites. Pour avoir du miel toute l’année, faites confiance cette fois à l’Erica darleyensis. Cette petite "bruyère d’hiver" résiste aux basses températures et fleurit chaque année au réveil des abeilles. Véritable microcosme, le jardin d’antan tire donc son harmonie d’une association précise et astucieuse des éléments qui le composent. En ce sens, il repose sur une connaissance globale et approfondie des plantes et de la biodiversité. Car s’il existe de bonnes associations, d’autres peuvent au contraire se révéler malchanceuses ! A condition d’être bien informé, l’entretien d’un jardin d’antan se révèle écologique, facile et peu coûteux.

Un jardin dans l’air du temps
Qui dit jardin d’antan ne dit pas pour autant refus du progrès et de la modernité ! Si l’on en fait bon usage, les technologies d'aujourd'hui ont également bien des choses à nous apporter. Et en les combinant aux techniques du passé, elles peuvent même donner lieu à des productions surprenantes. C’est ce dont témoigne la technique de la découpe laser. Très en vogue ces dernières années, elle permet de réaliser des barrières artistiques et personnalisées. Pour un côté vintage, on peut même réaliser ces barrières dans de l’acier pré-rouillé. Le résultat : des créations atemporelles qui donnent originalité et cachet à votre jardin. A associer sans plus tarder à un potager rustique, ressuscitant potimarron, cardon, rutabaga, panais et autres légumes aux saveurs oubliées qui retrouvent également bonne place sur les étals des marchés !

Savoir-faire ancestraux, plessis de châtaigner ou encore potagers rustiques... Pour réaliser un jardin à la mode d’autrefois, les options sont nombreuses. Mais le résultat reste lui le même : antiques et authentiques, ces jardins sont une porte ouverte sur les souvenirs et nous aident à retrouver nos racines dans un monde toujours en mouvement.

En partenariat avec les Experts Jardins.

Images © Pépinières d’Altitude et paysages - Olivier François, Expert Jardin