Protégez votre balcon ou terrasse en hiver

Les balcons et terrasses sont des espaces restreints et exposés aux intempéries. Les végétaux qui s'y trouvent sont donc soumis à de fortes contraintes climatiques. Nombre de personnes souhaitent les y conserver l'hiver, même lorsque les températures sont très basses, notamment dans le cas d'un paysage permanent où arbustes et vivaces restent en place au fil des ans. Qui plus est, il est souvent impossible de mettre à l'abri les contenants trop lourds ou volumineux.

Pourtant des solutions existent pour garantir la survie des plantes d'extérieur les plus fragiles lors des périodes de gel. Quoiqu'il en soit, il est préférable de choisir en amont de l'aménagement de votre extérieur des végétaux adaptés à votre zone climatique ou acclimatés, pour limiter les risques de mortalité. 

Le voile d'hivernage

Le voile d'hivernage se pose sur les sujets arbustifs ou arborés. Il crée une isolation thermique en englobant la totalité de la partie feuillue ou aérienne de l'arbre. Les rameaux sont ainsi protégés des gelées et la pérennité du végétal est assurée. On en trouve en ce moment dans toutes les bonnes jardineries. Ils se présentent en rouleaux ou sous forme de grands sacs pliés sous sachet plastique. Pensez à lier au préalable les branches de vos arbustes pour faciliter la pose (défaites ce lien ensuite). La protection est meilleure lorsque le voile n'est pas en contact avec le feuillage ; aussi l’idéal est-il de créer un cadre (tasseaux de bois) autour des plantes pour les éloigner du voile. Des tuteurs de taille supérieure aux plantes peuvent aussi être piqués pour créer cet écartement.
Les prix des voiles d'hivernage varient selon leur grammage (généralement 17 g/m² pouvant aller jusqu'à 300 g/m²) et la surface dans le conditionnement proposé. Il existe aussi des housses d'hivernage plus décoratives, plus faciles à mettre en oeuvre et à l'usage. Elles sont évidemment plus coûteuses mais sont réutilisables.
Pensez à renouveler l'air sous le voile régulièrement et à arroser (hors période de gel).

Le paillage

Pour les vivaces et végétaux bas mais aussi aux pieds des arbustes, on peut mettre en place un système de paillage. Il consiste à recouvrir la plante de matière inerte pour la protéger des températures en lui créant un cocon de chaleur. Il peut se matérialiser par une simple couche de paille ou de déchets de taille, ou par l'installation de copeaux de bois ou encore d'une toile tissée.
En se dégradant, l'écorce de pin a tendance à acidifier le sol, ce qui va nuire aux plantes. Préférez l'écorce de fève de cacao (cabosse), le paillis de coco, le lin ou le chanvre, plus neutres ; et faites votre choix en fonction de l'effet décoratif apporté.  En bac et jardinière, répandez une couche de 3 à 4 cm sur toute la surface.

Isoler du sol et abriter

Quant aux pots, ils peuvent être surélevés grâce à des petites cales en bois. Cela évitera toute stagnation d'eau et de remontée capillaire dans les poteries, ce qui diminuera le risque de fissure ou de cassure, en cas de gel. Les contenants qui se déplacent seront regroupés contre les murs et si possible dans un recoin abrité.
La perte des végétaux par le gel n'est donc pas une fatalité. Il faut seulement bien les choisir au départ, puis prendre le temps de les protéger pour leur permettre de passer l'hiver en toute quiétude.

Image © Balcoon Paysagistes